A quand l’épilogue de l’affaire de divorce du couple Nkili Bengone?

0
392
Palais de justice de Libreville.

Le mariage est le fondement de deux personnes qui s’aiment et ont décidé de vivre ensemble pour le restant de leurs jours. Mais cette relation entre deux êtres qui s’unissent pour le meilleur et pour le pire peut connaître des jours heureux ou des moments de souffrance.

En effet, le mariage est comme une pièce d’argent qui présente deux faces « pile ou face ». Certains mariés vivent une idylle alors que pour d’autres c’est l’enfer.  Quand dans l’amour, les couples vivent l’enfer, tous les coups bas sont permis. Même ôter la vie à l’autre pour rester avec tous les biens et en jouir devient un jeu banal. Tous les beaux moments vécus ensemble sont oubliés. La vie  du couple Nkili Bengone s’assimile à une histoire de l’émission « Les Enquêtes Impossible » qui ne s’achève pas par un crime mais qui est un véritable drame familial.

Mariés le 30 décembre 1978 alors étudiants en France, personne ne pouvait imaginer que ce couple allait divorcer de manière  bruyante et regrettable pour tous ceux qui ont connu le couple Nkili  Bengone , l’un ingénieur  des ponts et chaussées  l’autre docteur en pharmacie. Après plusieurs investissements dont une pharmacie, des villas et appartements en passant par des véhicules sans oublier les enfants issus de l’union du jeune couple pour des raisons jusqu’à ce jour non connues dame M B fait tout pour mettre fin à  la vie du couple.

Ainsi, par jugement du Tribunal de première  Instance  de Libreville en date du 1er juin 2006, leur divorce était  prononcé aux torts exclusifs de l’épouse.

Par ordonnance du 06 juillet Maître  Tchicot Guy, Notaire à  Libreville était désigné  aux fins de procéder à  la liquidation de la communauté  ayant existé  entre les parties.

Non satisfaite  du premier jugement, dame M B  va mettre en branle ses nouveaux  réseaux  pour faire oublier  le dossier le dossier dans le tiroir de la justice.

Un jeu de ping Pong judiciaire  va alors commencer. D’abord par un changement  de Notaires, Maître Mouyago Jean Jacques va remplacer Tchicot. Il sera reconduit par le jugement  du Tribunal  de Libreville  en date du 28 avril 2011. Devant les acrobaties de dame M B qui ne veut pas en réalité faire bouger les choses, le Notaire a dressé  un procès-verbal à cet effet et a été remis au Tribunal le 15 novembre 2013.

Pour mettre un terme à cette situation qui commençait  à  les agacer, les magistrats du Tribunal de 1ere Instance ont transmis le dossier  à  la Cour d’Appel. Après étude, elle  a procédé  à  son tour  à  la désignation du 3ème  Notaire Me Ogoula kondawiri aux fins de partage des biens indivis.

Par jugement  en date du 12 avril 2016, le tribunal enjoint dame M B  à  produire au Notaire un inventaire contradictoire faute de quoi  il s’en tiendrait au seul inventaire  en proposition  de partage de Monsieur  Nkili Bengone.

Toujours face à  la mauvaise volonté   de M B  les biens de la communauté  n’ont pu être  liquidés.

La Cour d’Appel à son tour expose sa décision  à  la Cassation.

Par les motifs cités  plus haut, la Cour de Cassation de la 2e Chambre Civile en son audience  publique  du12 avril 2022 a Cassé  et Annulé  en toutes ses dispositions, l’arrêt  rendu contre les partis le 30 mars 2021 par la 5e Chambre civile de la Cour d’Appel judiciaire de Libreville. In fine, la Cassation renvoie devant la Cour d’Appel  judiciaire de Libreville  autrement  composée.

La prochaine audience  aura lieu le 30 novembre courant.

Voilà 17 ans et 5 mois que Monsieur Nkili Bengone ancien haut cadre du ministère  des TP aujourd’hui retraité, attend les conclusions  de ce dossier de divorce.

Au moment où  les nouvelles  autorités  prônent  le changement  dans tous les domaines, vivement que cette audience  tant reportée  mette définitivement  un terme sur ce sulfureux  dossier!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here