Le Ministre de la Santé Dr. Guy Patrick Obiang Ndong au fait de la livraison de 4 tonnes d’Antirétroviraux et Antituberculeux.

0
173
Le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, en compagnie de son Ministre Délégué, Madame Justine Libimbi épouse Mihindou au milieu des médicaments

Sur instruction de Madame le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, assisté de son Ministre Délégué, Madame Justine Libimbi épouse Mihindou a effectué, une visite au complexe hospitalier de Nkembo dans le 2e arrondissement de Libreville.

Il s’est agi pour les Membres du Gouvernement d’aller se rendre compte de l’effectivité de la livraison des Antirétroviraux et des Antituberculeux. Pour ce faire, les deux Ministres se sont rendus dans les Magasins de stockage des Antirétroviraux et Antituberculeux et au sein de la pharmacie du Centre de traitement ambulatoire (CTA). Aussi, suite à la livraison d’un peu plus de quatre (04) tonnes d’antituberculeux et d’une quantité suffisante des antirétroviraux permettant de garantir la disponibilité des stocks sur l’ensemble du territoire national, les Membres du Gouvernement ont tenu à exprimer leur satisfaction.

Pour le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, la livraison de ces commandes témoigne, une fois de plus, de la volonté et surtout de l’engagement du Président de la République pour qui, la prise en charge des personnes vulnérables est une priorité.

Aussi, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a saisi cette occasion pour édifier l’opinion sur les difficultés rencontrées dans la disponibilité des Antirétroviraux et des Antituberculeux conséquences liées au transfert des fonds à l’international d’une part et d’autre part, aux contraintes d’affrètement maritimes causées par conflit russo-ukrainien. Pour ce faire, il a invité le personnel à une gestion rationnelle de ces stocks en mettant en place des mécanismes de suivi et de contrôle non sans insister sur les sanctions encourues en indiquant que le Gouvernement mènera une politique de tolérance zéro en matière de détournement de ces produits pharmaceutiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here