Gabon/Issoze Ngondet appelle à une gestion rigoureusement des ressources budgétaires

0
1135

Dans sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale, le premier ministre Issoze Ngondet est revenu sur la crise économique qui touche le monde Notamment les pays producteurs de matières premières, dont principalement le pétrole. Le coût du pétrole a baissé de plus de 50% de sa valeur en 2012 et ne connaîtra pas de si tôt les plafonds qu’il avait atteints entre 2010 et 2012.
« La croissance économique mondiale devrait rester modeste en 2016, soit 3,1%. Elle augmenterait à 3,4% en 2017. Un contexte qui entraînera inéluctablement une chute de la croissance de l’Afrique subsaharienne de 1,4% en 2016, alors que ses prévisions pour 2017 sont de l’ordre de 3%.
Le Gabon, dont l’économie dépend en grande partie du pétrole, subit comme d’autres pays producteurs, les conséquences de cette crise et doit gérer les ressources budgétaires autrement pour y faire face.
En 2012, au pic pétrolier, les recettes pétrolières annuelles de l’Etat étaient de 1500 milliards de FCFA. Elles ne représentent plus que 400 milliards en 2016. Soit une diminution de 1100 milliards de FCFA » a déclaré Franck Emmanuel Issoze Ngondet, premier Ministre du Gabon.
Le gouvernement mis en place dans le contexte de décélération économique se devrait de faire preuve de responsabilité en tenant toujours compte de cette réalité dans les choix qu’il va opérer. Ce contexte de décélération pèsera également sur les décisions qu’ils seront amenés à prendre pour satisfaire les attentes des Gabonaises et des Gabonais.
Lathierre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here