2ème édition du Forum sur la gouvernance et l’internet au Gabon

0
679
2ème édition du forum de la gouvernance de l'internet.

Libreville a abrité dernièrement la 2eme édition du Forum sur la gouvernance et l’internet au Gabon sous le thème : «Internet, un des atouts de la diversification de l’économie gabonaise». Une occasion pour les autorités gabonaises, les différents experts et les spécialistes dans le domaine, de relever les enjeux des TIC en matière de gouvernance de l’internet en Afrique en général et au Gabon en particulier.

L’objectif étant de contribuer au renforcement des capacités en matière de gouvernance de l’internet, en s’appuyant pleinement sur les sources de savoir et de compétences locales. Ce forum permettra également selon les organisateurs d’aider à trouver des solutions aux problèmes découlant du mauvais usage de l’internet.

Présentant le diagnostic situationnel de l’Internet au Gabon, le ministre de la Communication et de l’économie numérique, Guy Bertrand Mapangou, a indiqué que le Gabon est engagé au plus haut niveau sur la question touchant à la gouvernance de l’Internet et plus largement l’appropriation multisectorielle des TIC. «C’est l’occasion de décliner les variables qui accompagnent cette vision qui a évolué pour s’adapter à un environnement en constante mutation», a-t-il indiqué.
En effet, dans un espace de plus en plus mondialisé par les Technologies de l’Information et de la Communication, où la déconnexion par défaut rime avec une certaine marginalisation, la recherche des meilleures conditions africaines d’enracinement de l’Internet et de sa profitabilité au plus grand nombre, semble rester une priorité. «Ce forum constitue ainsi une étape essentielle dans la mise en œuvre des recommandations issues de la déclaration de Brazzaville dans la recherche de nouvelles solutions institutionnelles, législatives et réglementaires aux problème liés à la gouvernance de l’Internet», a conclu le représentant du Secrétaire général de la CEEAC, Guichard Tsangou.

Le Gabon qui est visiblement engagé dans les réformes multisectorielles en matière des NTIC devrait légiférer en la matière étant entendu que l’internet devient incontournable il devient plus que impérieux de prévenir les dérives c’est dans ce sens que le Conseil Économique Social et environnemental avait fait suggéré des textes pouvant encadrer l’utilisation du net à travers surtout les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here