Union et Solidarité : Moukagni Iwangou justifie sa nomination au Gouvernement.

0
853
Moukagni Iwangou, président de l'unité et solidarité.

Le président de l’Union et la Solidarité(US), Dieudonné Moukagni Iwangou a animé une conférence de presse ce vendredi 11 mai à la chambre de commerce de Libreville au sujet de sa nomination dans l’équipe Issoze Ngondet III, comme ministre d’Etat, ministre de l’enseignement supérieur  et de la recherche scientifique. Moukagni Iwangou, ancien  farouche opposant  du président Ali Bongo Ondimba et ancien soutien de Jean Ping,  entend par cette sortir dire sa part de vérité.

Au Gabon, et dans les réseaux  sociaux, Moukagni Iwangou a été traité de traite en acceptant la nomination  de ministre d’Etat, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique selon les partisans du changement, qui ont du mal à voir la réalité en face et ceci vient confirmé l’adage qui dit « ventre affamé n’a point d’oreille ».

« La dissolution de l’assemblée nationale a conduit à  la dissolution du gouvernement,  il y a là un vide constitutionnelle. Il y a un  temps de débat et un  temps de décision. J’ai décidé d’entrée au gouvernement de la république. Entrée au gouvernement  dans ce contexte n’est pas de passer à la majorité, je suis au gouvernement et je l’assume très bien », a déclaré Moukagni Iwangou, nouveau ministre d’Etat, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et président de l’union et la solidarité.

En effet, Moukagni Iwangou, vient d’apporter-là, sa vérité,  la vérité qui lui a permis de faire partir de l’équipe de 41 membres du gouvernement  d’issoze Ngondet  III,  qui auront pour tâche principale  l’organisation des élections législatives au Gabon, repousser  à deux reprises.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here