Une mère enfante des jumelles de son fils cadet.

1
19612
rue entre l'ancienne Sobraga et la RTG

La commune d’Akanda est le théâtre depuis ce mardi 04 août 2020, d’un évènement sans précédent. Il s’agit d’un accouchement pour le moins insolite, à savoir une femme qui a mis au monde des jumelles à son domicile, dans des conditions difficiles. C’est donc très tôt ce matin, que la situation s’est présentée. Car le géniteur des enfants se trouve être son propre fils cadet qui plus est. 

Le fils ne supportant pas la pression des scènes de contractions, d’accouchement des cris et autres, il décide non seulement de faire appel au voisinage mais de donner un coup de fil à une de ses petites amies, qui va exploser le secret au grand jour.

En effet, les deux tourtereaux « incestueux» vivent sous le même toit et ce, depuis de nombreuses années. Ils vivaient leur « amour interdit » à l’abri des regards, de la famille et de leurs amis jusqu’au chantage de l’enfant à sa maman. Ce dernier voulait absolument un enfant, ou dans le cas contraire serait parti se consoler chez sa collègue de travail, puis aurait fait un scandale chez son père. Rien n’y fait, l’enfant se retrouvait toujours tout seul, et le fait d’être sans enfants sonnait comme damnation.

Personne ne pouvait imaginer un tel scandale. Car pour la famille, il était normal qu’une maman vive avec son fils cadet, d’ailleurs dans le monde cela n’est pas interdit. La séparation de la maman d’avec son papa n’a été qu’un prétexte pour continuer à vivre cet amour incestueux mère et fils.

Au Gabon, l’inceste dans les familles est un phénomène récurrent  ou pères, mères, frères et sœurs de manière consciente ou inconsciente s’adonnent à des relations sexuelles assumées ou forcées. Cette situation n’est pas encourageante dans la mesure où les enfants subiront des malformations autant physiologiques que mentales. L’inceste est donc à proscrire et doit faire l’objet d’un suivi psychologique des deux personnes incriminées. Il revient donc à l’Etat d’être regardant dans les situations familiales des Gabonais pour un meilleur équilibre sociétal.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here