*Une démocratie de projet plutôt qu’une démocratie partisane* par Petit-Lambert Ovono

0
146
Vue du siège du Conseil National de la Démocratie (CND)

Le Gabon en a assez des partis politiques, des vendeurs d’illusions, des partis gazelles, familiaux, tribaux, ethniques, départementaux et provinciaux, et surtout du parti Etat PDG, fossoyeur des deniers publics pendant 56 ans.

Aucun de ces partis, soumis à une évaluation impartiale, ne peut revendiquer les résultats atteints et les changements obtenus dans la vie des populations grâce aux projets conduits par ces politiciens hypocrites. C’est pourquoi, en ces temps de restauration des institutions, nous proposons solennellement à nos compatriotes de choisir entre deux projets de société pour le Gabon lors des assises nationales d’avril prochain, et non entre les individus.

Un projet qui a pour vision l’atteinte des Objectifs de Développement Durable et des objectifs de l’Agenda 2063, avec à la clé l’application des règles et des valeurs de bonne gouvernance, le rassemblement des gabonais autour des symboles et des valeurs républicaines, tout en accordant une place de choix aux infrastructures, à la redevabilité et à l’évaluation, ainsi qu’à nos valeurs culturelles, c’est ce projet là qu’il faut pour le Gabon et que le CTRI doit promouvoir aux assises nationales.

Le porteur du projet est-il autant moins important ?

Certainement non! Cependant, bâtir l’édifice nouveau ensemble doit désormais se faire autour d’un projet, les parties prenantes, metteurs en oeuvre, seront identifiées au moment de l’opérationnalisation des actions. Ce qui permettrait de taire à jamais les querelles qui ont mis le Gabon en lambeaux.
Le vrai débat est là.

PETIT-LAMBERT OVONO ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES PRÉSIDENT DE SOGEVAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here