Trafic aérien : Jusqu’à 4 mois de salaire impayés par l’Etat gabonais.

0
365
Des agents de l’Office nationale de la sécurité et de la facilitation des aéroports du Gabon (ONSFAG) à l'aéroport international Léon Mba

Une situation qui pourrait engendrer de fortes perturbations, voire même un soulèvement des agents de l’Office nationale de la sécurité et de la facilitation des aéroports du Gabon (ONSFAG), si une solution n’est pas prise dans l’immédiat. Une fois encore, l’Etat gabonais serait un mauvais payeur.

En effet, les tensions sociales continuent de monter, les agents de l’ONSFAG, pour cause, des salaires impayés depuis plusieurs mois. Il s’agit notamment des contractuels qui totalisent 3 mois d’arriérés de salaire, et 4 mois d’arriérés pour les agents publics.

Réunis désormais en collectif, les agents espèrent faire mieux entendre leurs droits, bafoués par l’administration publique gabonaise. Selon les sources, le trésor public brillerait par sa lenteur à solder les salaires de responsables de familles.

Les mêmes sources stipulent en outre que déjà l’an dernier, le même problème avait été vécu très difficilement  par les employés, causant ainsi plusieurs anomalies dans les planifications des vols dans plusieurs compagnies aériennes.

Une situation qui rappelle vaguement celle des retraités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here