SOGATRA : vers une nouvelle paralysie du secteur transport.

0
430
Les bus de la Sogatra à l'arrêt

Le secteur du transport terrestre pourrait bien connaitre une paralysie,  dès ce vendredi 30 Octobre 2020. C’est le moins qu’on puisse dire, à la suite du communiqué annonçant la tenue d’une grande assemblée générale des différentes centrales syndicales de la Société Gabonaise de Transport (SOGATRA).

Laurent Skitt Okengue, le remplaçant de Bruno Minko Mi Ngoua, aujourd’hui  à la prison centrale de Libreville, semble avoir hérité  d’une patate chaude. Depuis quelques mois, le torchon brûle entre le nouveau patron des lieux et les employés regroupés au sein des différentes centrales syndicales que compose la Société Gabonaise des Transports.

Le syndicat National des transports (SYNATRA), Syndicat national des agents administratifs des techniciens et des conducteurs  ((SYNATRA /COSYGA), syndicat des travailleurs de la Sogatra (SYN TRA SOG), syndicat des conducteurs et techniciens (SYCOTEC /COSYGA),  viennent  de décider d’organiser une Assemblée générale, pour revendiquer et exiger de la tutelle  la régularisation des dix points inscrits à l’ordre jour, de l’Assemblée Générale de ce vendredi 30 octobre.

L’on peut relever entre autres comme revendications, les arriérés de salaires, les primes, la tenue d’un conseil d’administration et la régularisation des situations des   cotisations sociales. Des  revendications qui pourraient bien faire sauter le couvercle si, la nouvelle équipe dirigeante ne trouve pas des solutions idoines. Surtout que, la plupart des chauffeurs et le personnel administratif attendent cet argent et ces arriérés pour faire le trousseau scolaire de leurs enfants.

Des revendications  dont l’ensemble des syndicalistes attendent une issue favorable. Le nouveau DG qui tente de trouver des solutions devrait déjà commencer par méditer sur son sort. Surtout que, sur les dix points inscrits à l’ordre du jour,  son administration est comptable des poings liés aux  trois mois d’arriérés de salaires,  les primes  de  la pandémie du Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here