SEEG : Fuite d’eau Bientôt une Brigade bleue sur le terrain.

0
804
La SEEG, risque d'être en grève ce jeudi 4 juillet.

Près de la moitié de l’eau produite par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) va être récupérée, c’est  le ministre de l’Eau qui vient de  lancer le 25 mai, l’opération «  Brigades bleues » de la SEEG.

C’est  accompagné du directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), le ministre de l’Eau, de l’énergie, de la valorisation et l’industrialisation des ressources minières a lancé, le 25 mai, l’opération Brigades bleues de la SEEG dont l’objectif principal est de lutter contre les fuites d’eau. Si en 2017, une étude du ministère de l’Eau et l’Energie révélait que les fuites d’eau constatées sur toute l’étendue du territoire national s’évaluaient à plus de 85 000 m³ chaque jour, alors que de nombreux foyers subissent encore les affres des pénuries, trois  ans plus tard, cet état de choses ne semble pas avoir été amélioré. D’un quartier à l’autre de  Libreville, il est courant d’observer ces fuites souvent «avant compteur».

Le ministère de l’Eau a d’ailleurs indiqué qu’à ce jour, près de 50% de l’eau produite par la SEEG n’est pas facturée et est essentiellement perdue dans la nature du fait des fuites. «Il s’agit donc d’autant d’eau indisponible pour les usagers», estime le ministère pour qui cette opération est indispensable. Loin d’être la première du genre, l’opération Brigades bleues qui consistera à déployer des équipes sur le terrain, rentre, selon le ministère de l’Eau, dans le cadre «des actions à court terme identifiées dans le plan d’actions global des solutions mises en œuvre pour lutter contre le stresse  hydrique». Elle devrait donc permettre d’augmenter la capacité d’eau disponible pour les populations en luttant contre les fuites, harmoniser les installations par la diminution du phénomène “d’arbres de Noël” équivalent à la multiplication des compteurs sur le même branchement, procéder à la relève physique des compteurs pour atténuer les situations litigieuses avec les clients et améliorer donc la qualité de service. Mais aussi, identifier et sanctionner les fraudeurs qui, par leurs actions, privent les clients réguliers et entravent la capacité d’action de la SEEG.

Le ministère de l’Eau y voit une action complémentaire au programme PiaepaL (Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville) qui, pour sa part, permettra des travaux beaucoup plus significatifs, en attendant le lancement effectif de l’usine de production d’eau potable de Ntoum 7. Tel que présenté à l’issue du dernier Conseil des ministres, le Piaepal est une initiative du gouvernement visant à garantir, à l’horizon 2025, un accès universel durable à l’eau potable. Il devrait contribuer à renforcer et améliorer les services d’eau potable et d’assainissement du Grand Libreville composé des Communes de Libreville, Akanda, Owendo et Ntoum.

Selon le ministère de l’Eau, l’opération Brigades bleues trouvera sa déclinaison locale dans les différentes provinces du Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here