«Reliance» ou un changement pragmatique de la société gabonaise par Nguema Ndzime Arsène.

0
500
Nguema Ndzime Arsène

Tout au long de ma vie, au Gabon comme en France, je savais que je disposais d’atouts me permettant de créer l’environnement de confiance utile à mon émancipation professionnelle et personnelle.

Je savais que tout était une question d’acceptation et confiance au processus.

Dans la quête du chantier de mon émancipation, deux dimensions sont parties prenantes de ma philosophie de vie: La dimension économique et la dimension humaniste, c’est-à-dire de la reconnaissance des valeurs humaines.

La réussite de cette quête passe, selon moi, par la mise en harmonie de ces deux dimensions. L’utilisation de l’une sans l’autre est une orientation non viable. De même que l’utilisation de l’une à la suite de l’autre.

Ces deux dimensions doivent évoluer l’une avec l’autre.

C’est tout le sens de Reliance, mon nouveau projet dont je vous parle depuis quelques temps.

Reliance se veut être une dynamique participative et factuelle dont les actions s’appuient sur les deux dimensions énoncées plus haut.

N’est-il pas nécessaire de faire preuve de Reliance pour impulser l’harmonie entre l’éducation (Humainiste) et l’emploi (Economique) ?

N’est-il pas nécessaire de faire preuve de Reliance pour impulser l’harmonie entre la santé (Economique) et la vie en société (Humainiste) ?

N’est-il pas nécessaire de faire preuve de Reliance pour impulser l’harmonie entre la diversité (Economique) et la culture (Humainiste) ?

C’est cela Reliance.

Me comprend-on?

Le changement se prépare, s’accompagne mais surtout il se vit.

Depuis petit j’ai pour habitude de vivre ce à quoi j’aspire avant même que cela ne se matérialise. Cela me permet de me préparer au changement que je souhaite voir se produire.

Parfois on souhaite (y compris moi) que de grandes choses se réalisent. Est-on seulement prêt à les voir se produire ? Comment rêver de liberté quand on n’ose pas se dire les choses en face ? Êtes-vous réellement prêt à écouter, sentir, goûter, toucher, voir le changement ?

Quoiqu’il en soit, chaque rôle est indispensable et important qu’on soit celui qui pense ou celui qui exécute (donc qui matérialise).

Parlons maintenant d’alliance dans le monde du business.

Lorsqu’on s’associe avec une personne pour affaire, il me semble que connaître et assumer le rôle qu’on joue dans le partenariat est nécessaire pour une bonne cohésion. 2 têtes pensantes font choc entre elles et 2 exécutants se cognent à l’extérieur…

D’un point de vue globale, donc sociétale, il n’est plus question d’alliance mais de Reliance. Il s’agit maintenant d’une forme “d’association qui défende et protège de toute la force commune, la personne et les biens de chaque associé, et par laquelle chacun, s’unissant à tous, n’obéisse pourtant qu’à lui-même, et reste aussi libre qu’auparavant.”

Me comprend-on ?

Reliance est un mouvement, tout comme une danse. Il appartient donc aux danseurs de suivre le rythme afin de donner du sens au mouvement.

Pour que le mouvement soit cohérent, chaque danseur se doit de faire confiance au rythme. Le danseur est donc épanoui parce qu’il est à sa place, et le mouvement devient cohérent parce que les danseurs sont épanouis.

Me comprend-on ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here