Réaction du pasteur Essono Ella sur l’expérimentation d’un vaccin au Gabon.

0
1147
Le pasteur de l’Eglise Evangélique du Gabon, Rostand Essono Ella

Parties de France, les vidéos de Pakita Mbony et de Sylvain circulant sur les réseaux sociaux diffament le nom et la personnalité du pasteur de l’Eglise Evangélique du Gabon Rostand Ella, accusé de participer à l’expérimentation d’un vaccin au Gabon. En réponse à l’activiste gabonaise l’homme de Dieu a tenu à faire la lumière sur cet embrouillamini.

Cette vidéo affirme que le pasteur Rostand serait de mèche avec le Président français Emmanuel Macron qui aurait envoyé plus de soixante personnes au Gabon dont le membre de la société civile serait le point focal pour soit disant tuer les Gabonais à partir de l’expérimentation d’un vaccin venu de l’Europe après avoir procédé à un recensement, faux rétorque le mis en cause qui se livre à cœur ouvert à la rédaction de 7joursinfo.

« Je vous assure que je suis tombé de nu parce que je ne me reconnais pas sur l’ensemble des allégations qui sont dites contre moi. Premièrement, je ne connais pas le Président Macron, peut-être que la personne qui cite le Président Français est au courant de qui a recruté des gens à son agenda. Deuxièmement, je ne suis pas investi dans les programmes de vaccination, certes, je suis leader parce que mon organisation abrite la plateforme de l’organisation d’Afrique francophone pour le renforcement de système de santé et la vaccination (OAFRSSV) dont le pasteur Gaspard Obiang est membre du conseil d’administration, et moi donc d’assurer le suivi de la plateforme. Tous ce qui est dit pour le recensement des gens que l’on doit faire vacciné je ne me reconnais pas et je ne connais pas ce programme, c’est une manière de nous divertir parce que je suis impliqué dans la riposte nationale contre le coronavirus, je suis engagé comme responsable du plaidoyer et de la mobilisation communautaire dans le groupe d’alternative communautaire contre le coronavirus ».

Voilà une affaire rocambolesque, montée de toutes pièces, qui pourrait compromettre l’effort dans la lutte contre la Covid-19. Regrettable, car un activiste c’est quelqu’un qui défend les droits humains. Malheureusement les activistes qui promeuvent et défendent les droits humains sont les premiers à les piétiner pour non-respect de l’intégrité physique et morale de la personne, à en juger par la diffamation et la dénonciation calomnieuse dont vient de faire l’objet le pasteur de l’Eglise Evangélique du Gabon, Rostand Essono Ella.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here