Procès Brice Laccruche Alihanga : L’avocat Anges Kevin Nzigou tente de berner le public.

0
222
Brice Laccruche Alihanga (en vert avec les menottes) lors de son arrestation

La conférence de presse organisée par l’avocat de Brice Laccruche Alihanga, Anges Kevin Nzigou, serait truffée de mensonges. Ce dernier lors de cette rencontre a affirmé ne pas être informé des infractions pour lesquelles ils veulent juger son client.

« Lui-même ne sait pas l’infraction pour laquelle ils veulent le juger jeudi », a déclaré lors d’une conférence de presse mardi l’avocat Anges Kevin Nzigou en parlant de son client Brice Laccruche Alihanga. Ce qui est un grossier mensonge puisque l’intéressé  a été reçu au tribunal. L’avocat aurait sciemment omis de préciser qu’ils ont été reçus à cet effet le jour indiqué ci-dessus par le magistrat instructeur en charge du dossier de Brice Laccruche Alihanga.

Selon ce grand avocat du barreau de Libreville, deux explications sont possibles.  « Soit mon confrère a voulu masquer une négligence de sa part. Ne pas se rendre à une convocation pour consulter le dossier de son client avant un procès peut s’apparenter à une faute professionnelle. Soit c’est un moyen pour lui de présenter la procédure comme arbitraire. Mais c’est une stratégie hasardeuse et dangereuse pour le client. En l’espèce, mon confrère gagnerait à faire du droit et non de la ‘com’ comme cela semble être le cas », explique ce ténor du Barreau.

Maître Kevin Nzigou était-il  informé avant le procès des infractions pour lesquelles son client sera jugé ? La procédure a-t-elle été respectée  avant ce procès qui s’ouvre ce 29 avril ? Qu’à cela ne tienne, l’affaire étant un problème de faux et usages de faux, les personnes qui ont contribué à l’établissement de cet acte de naissance pourrait bien aller rejoindre  l’ex directeur de cabinet d’Ali Bongo à sans famille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here