Partenariat entre la FAO et le Ministère en charge des Forêts au Gabon.

0
474
Le ministre gabonais des Eaux et Forêts poignée de mains avec le représentant résidant de la FAO au Gabon.

La coopération en matière de gestion durable des ressources forestières a été au centre des discussions entre l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Ministère des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat, des Objectifs de Développement Durable et du Plan d’Affectation des Terres, le mercredi 19 février dernier.

Lors de cette rencontre, M. Hélder Muteia, Coordonnateur du Bureau Sous-régional pour l’Afrique Centrale et Représentant de la FAO au Gabon et M. Lee White, Ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat, des Objectifs de Développement Durable et du Plan d’Affectation des Terres, ont échangé sur les questions et thématiques d’importance pour le développement durable du secteur forêt et faune au Gabon. Cette rencontre à laquelle prenaient part leurs collaborateurs directs était l’occasion pour les deux parties de passer en revue les projets en cours, mais surtout de cerner les principaux enjeux et les opportunités qui se présentent pour renforcer l’appui technique de la FAO au développement du secteur forêt et faune du Gabon.

Au cours des échanges, le Ministre en charge des forêts a décliné la vision de son département ministériel et le potentiel forestier du Gabon, comme levier de croissance et moteur de diversification de l’économie nationale. Aussi, a-t-il mis en exergue la nécessité de développer des initiatives visant à mieux évaluer l’état et l’évolution de ressources forestières à travers des inventaires, mais également valoriser les produits forestiers non-ligneux.

A son tour, le Coordonnateur du Bureau Sous-régional pour l’Afrique Centrale et Représentant de la FAO au Gabon, est revenu sur les initiatives du domaine forêt et faune en cours au Gabon et celles en perspective relevant des programmes et projets globaux ou sous régionaux mais avec une composante nationale incluant le Gabon.

Par ailleurs, mettant en exergue le leadership du Gabon sur la scène internationale en matière de protection de l’environnement et de développement durable ainsi que l’excellence de la collaboration qui existe entre les deux institutions, il a réitéré la disponibilité de la FAO, à accompagner le Ministre dans sa mission en mettant à la disposition du Gabon l’expertise technique de la FAO.

Pour rappel, le Bureau Sous-régional a été ouvert en mai 2006 avec pour siège Libreville, il couvre les domaines d’interventions suivants : élevage et santé animale, forêt, nutrition pêche et aquaculture, politiques agricoles, production et protection des plantes et la gestion durable des terres et Eaux, la jeunesse et le genre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here