Paiement des loyers par le ministère de l’Economie et des Finances de la pure distraction.

0
1328
Vue de l'Immeuble Arambo

Au Gabon, la parole donnée par certains membres du gouvernement ne compte que pour du beurre, car n’ayant plus de considération, la preuve, le ministère de l’Economie et des Finances a annoncé dans un communiqué en date du 13 mai 2020, l’effectivité des paiements dans le cadre de la mesure de gratuité des loyers annoncés par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, lors de son adresse à la Nation le 3 avril 2020.

Dans cette annonce l’argent aura du mal à sortir il a fallu la pression des bailleurs en  mettant certains locataires à la porte. Le ton est monté chez les bailleurs qui ne percevaient plus leur gain depuis des mois, place aux réseaux sociaux. Le ministre Ogandaga va vite rédiger un communiqué pour rassurer ces derniers. Pour rendre cette communication gouvernementale crédible, il va lâcher le gain le 25 mai dernier soit 12 jours après aux risques de voir la manne prendre une notre direction comme cela est de coutume au Gabon. Mais seulement sur 6047 dossiers, seules 47 personnes seront choisies sur instruction du ministre pour bénéficier du règlement du loyer au détriment de 6000 personnes toujours en attente jusqu’à ce jour.

En effet, les services du Trésor public devaient procéder au paiement d’une première vague de loyers qui concernent les dossiers éligibles déposés par les bailleurs au titre des mois de mars et d’avril 2020. Ces derniers ont été contactés par ladite administration pour bénéficier de leurs indemnités, certains sont allé sur place, grande avait été leur surprise de savoir que le paiement ne pouvait s’effectuer par manque de l’avis d’ordonnancement a confirmé un bailleur.

« Ainsi, 6047 dossiers avaient été reçus au 13 mai. Ces derniers font l’objet d’un traitement régulier pour une indemnisation dans les délais les meilleurs. Notant que l’examen des dossiers intègre plusieurs étapes dont le tri pour vérifier la conformité des dossiers, l’analyse pour déterminer si les critères sont respectés et la validation avant le paiement », avait déclaré le ministre Jean Marie Ogandaga.

Par ailleurs, le travail d’analyse effectué par les équipes fait ressortir de nombreux dossiers incomplets. Les intéressés sont contactés par le guichet pour fournir les pièces complémentaires.

Sur 6047 dossiers, le ministère aurait sélectionné 47 dossiers, pourtant tous avaient reçu des accusés de réception de leurs dossiers, et pensaient que le paiement s’effectuerait à la suite. Il n’en est rien depuis le mercredi 25 mai dernier, alors que plusieurs Gabonais vivent de leurs loyers fruit de plusieurs années d’efforts et de sacrifices. Ces derniers font partie des personnes ayant perdu leurs revenus du fait de l’application des mesures gouvernementales de riposte à la pandémie du coronavirus.

De toutes les façons un audit devrait être fait au sortir du Covid-19, afin de partager les responsabilités, et de connaître effectivement les nouveaux locataires de la prison centrale de Libreville ceci dans le cadre de l’opération scorpion qui semble être essoufflé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here