Nkok 2ème arrondissement : Une gabonaise mortellement poignardée.

1
3862
La gabonaise poignardée à Nkok

C’est en voulant  séparer une bagarre entre Dimitri Bessangoye (40 ans) et sa compagne que santy kassa Mebiame, une compatriote de 32 ans a trouvé la mort, au petit matin du lundi 17 avril 2018, poignardée dans le dos de plusieurs coups de couteau par l’un des deux protagonistes. Aux dernières nouvelles, l’on avance également que la victime portait en elle un fœtus. Les faits tels que décrient et relater  se déroulent dans les faubourgs en face de l’entrée principale de la zone économique spéciale de Nkok.

Tout commence en fait dans la journée du dimanche 16 avril, le couple Bessangoye, accro de bacchus, fait la virée de popote des débits de boissons du coin. C’est dans l’un de ses coins malfamés du quartier que les tourtereaux retrouvent leur future victime. Qui est aussi leur voisine et connaissance. La virée se poursuit tard dans la nuit. C’est à ses instants qu’éclate une violente altercation entre Dimitri Bessangoye et sa compagne, dont les parents, jusqu’à preuve du contraire, ont catégoriquement refusé de donner les coordonnées à notre reporter. Au regard de la tournure des événements, santy kassa Mebiame qui sait qu’entre les deux cela se termine toujours par des conséquences grave va usée de son bon droit pour tenter  de séparé les deux protagonistes. Mais c’est au cours de cet échange quelle recevra plusieurs coups de couteau dans le dos avant de s’écrouler en perdant abondamment du sang.

C’est malheureusement sur le chemin de l’hôpital que la compatriote rendra finalement l’âme. Selon des sources judiciaires proches du dossier, le couple après le crime aurait continué   sa virée comme si de rien n’était. Plusieurs voisins indiquent également que, depuis que cette famille s’est installée en ces lieux,  c’est une véritable chien lit qui a pris  place dans ce coin paisible.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here