Mort annoncée du COPIL !

0
1502
rue entre l'ancienne Sobraga et la RTG

Le Président Tanzanien, Maguful a surpris l’équipe de riposte de son pays. Ce dernier a limogé toute la chaîne de la riposte tanzanienne contre le Covid-19. Le Gabon serait inspiré de prendre exemple sur la Tanzanie.

En effet, la crise liée au Covid-19 met en lumière les dysfonctionnements de la santé publique au Gabon, mais fait en même temps naître l’espoir d’un changement, le jour d’après. La pandémie a révélé de nombreuses lacunes surtout de la part du le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (COPIL). Des vidéos tournées par des patients infectés par le virus dénonçant les conditions de séjour dans des hôpitaux publics ont relancé la polémique lancinante non seulement sur l’état du secteur de la santé, parent pauvre du budget de l’Etat mais aussi de l’action du COPIL.

Aussi, notre destin est donc entre les mains d’un système de santé que nous avons négligé des années durant, et d’un Comité de Pilotage sans réelle crédibilité. Espérons que la pandémie actuelle puisse servir de leçon.

Le COPIL Gabon a ainsi failli a sa mission qui était de mieux prévenir, gérer et informer les patients, les professionnels de santé et le grand public. Pourtant, c’est une structure décisionnelle, et un relais de la volonté politique. Même qu’il est censé impulser la dynamique à l’ensemble des acteurs.

Ce comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus doit assurer, tout au long de l’état d’urgence, les choix stratégiques : la communication autour du Covid-19, le lien avec les institutionnels, la validation des choix et les étapes essentielles, la surveillance du bon déroulement de la lutte contre la pandémie du Covid-19, le travail préparatoire et la remontée d’information à l’assemblée délibérante. Il doit également permettre l’identification des investissements nécessaires, la planification des dates clés de la lutte contre le Coronavirus.

En somme, pour la réussite de la lutte contre le Covid-19, il est indispensable que le COPIL possède un réel pouvoir de décision quant aux ressources mobilisées, au respect de la planification, à la mise en œuvre des choix retenus et des plans d’action. Le pouvoir du comité de pilotage est un facteur clé de succès dans l’endiguement du Coronavirus. Il saura donner l’impulsion, et si nécessaire, allouer ou redéployer les moyens. Sa crédibilité facilitera grandement l’atteinte des objectifs fixés.

PARTAGER
Article précédentLa Fagaricine: la grosse arnaque?
Article suivantCovid-19 : La fuite en avant de la CNAMGS.
Directeur de publication, membre de l'UPF (Union de la Presse Francophone) section Gabon, Consultant en Stratégie de Communication, Analyste de la vie politique et sociale, Facilitateur des crises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here