Ministère des Mines : Le Japon intéressé par le potentiel minier du Gabon

0
257
Le ministre des mines échangeant avec l'ambassadeur du Japon

Le Ministre des Mines, Hervé Patrick Opiangah, a reçu en audience dans l’après-midi du mercredi 20 décembre 2023, l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de l’Empire du Japon, S.E. Shuji Noguchi.

 

Le Plénipotentiaire nippon est venu s’enquérir des opportunités minières qu’offre le Gabon, ainsi que de sa politique minière, afin de pouvoir les présenter aux potentiels investisseurs de son pays.

 

Au cours de cette rencontre, les deux personnalités ont revisité les questions liées à la coopération entre leurs deux pays, occasion pour le Chef de la Représentation Diplomatique du Japon de réaffirmer la volonté de son pays d’accompagner le Gabon dans la voie de son développement économique. Cette ambition devrait passer par la mise en œuvre de plusieurs projets, notamment dans le domaine minier.

 » J’ai rencontré le Ministre des Mines dans le cadre des rencontres que j’initie avec les autorités du CTRI, plus précisément dans le domaine des Mines. Il y a en effet un fort potentiel dans votre pays et les investisseurs japonais souhaiteraient participer à son exploration/exploitation. Nous avons donc échangé de la possibilité pour le Gouvernement japonais d’apporter sa contributions à cette œuvre d’édification », a confié S.E. Shuji Noguchi.

 

Il convient de rappeler que le Gabon et le Japon entretiennent une bonne coopération depuis de très longues années dans plusieurs secteurs, notamment la santé, la pêche, l’éducation et le sport, entre autres. Le secteur Minier encore inexistant, suscite désormais un grand intérêt de la part des nippons. Avant de se séparer, Shuji Noguchi a rassuré le Ministre des Mines du soutien de son pays aux nouvelles autorités militaires de la Transition, conduites par le Général de Brigade, Brice Clotaire Oligui Nguema.

 

Après la présentation du potentiel minier gabonais, le Ministre des Mines a rassuré le plénipotentiaire de ce que les autorités de transition restent ouvertes aux investisseurs étrangers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here