Marius Pierre Foungues un coup réussi ?

0
1414
Marius Pierre Foungues un coup réussi ?

Le personnel de cette structure étatique répond par l’affirmative au regard du traitement réservé au défunt Marius Pierre Foungués, lequel n’était pas en odeur de sainteté avec la direction générale que dirige Bertrand Ebiaghe Angoué, nommé certainement pour réglé des comptes aux agents et aux collaborateurs extérieurs.

Selon une source, le défunt avait été admis au centre hospitalier universitaire de Libreville pour une opération, à sa sortie il s’est rapproché du directeur général pour avoir une avance sur ses frais de production, refus total. Il trouvera  le sourire auprès du directeur administratif et financier de radio Gabon  pour bien jouir de sa période de convalescence.

Pourtant, le ministre d’Etat, ministre de la communication et de l’économie numérique Guy Bertrand Mapangou avait déclaré  qu’il débloque 100 millions chaque fin du mois et ce depuis mai 2018, cette somme est repartie de la manière suivante : 70 millions pour Gabon 1ère, radio Gabon 20 millions et 10 millions pour l’agence gabonaise de presse(AGP), une déclaration faite  devant le directeur général de radio Gabon et son personnel le 7 août dernier à dans les locaux de cette structure.

En ce qui concerne radio Gabon, 10 millions pour le fonctionnement et 10 millions pour le paiement des frais de production, ou et donc l’argent ? Silence de cathédrale, le défunt Foungues poussé à bout va préférer se donné la mort par pendaison que de vivre cette humiliation.

A radio Gabon, la sorcellerie semble être au cœur des dirigeants qui refusent de payer les frais de production que l’Etat décaisse au profit des bénéficiaires. Madame Florence Mbani ancienne directrice générale laisse huit mois d’arriéré de cachet de frais de production impayé et son remplaçant huit également  ce qui fait un total de 16 mois, entre temps les chefs de service et les directeurs perçoivent leurs primes chaque mois. Le point commun des  deux est dû au fait qu’ils reviennent de la défunte chaîne 2.

A Gabon 1ere, la prime de production de 4 mois d’arriéré a été payé entre le 14 et le 24 août dernier, certains agents se sont retrouvé avec 2 millions de francs CFA, ceci prouve d’après les confrères que Foungues a été poussé à bout. Pour que de telle pratique cesse ses collègues demandent l’ouverture d’une enquête par la justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here