L’Union Africaine annonce la création d’un fonds continental anti-Covid-19.

0
245
Une vue d'une partie du boulevard triomphal de Libreville au Gabon.

Apparu au mois de décembre 2019 dans la province d’Hubei, en Chine, le Covid-19 (provoqué par le virus SARS-CoV-2 de la famille des coronavirus) est aujourd’hui responsable d’une crise sanitaire mondiale. Hautement contagieux et plus létal que la grippe saisonnière, le virus s’est notamment répandu en Afrique, peut-être le prochain épicentre de la pandémie.

Si 46 Etats de l’Union Africaine (UA) recensent des cas sur leurs territoires, l’Afrique du Sud, l’Egypte et l’Algérie sont les plus touchées par le Covid-19. Face à cette crise majeure, l’UA a pris des mesures et la coordination des Etats membres, essentielle à la lutte contre la propagation du virus, se met en place progressivement.

Alors que la quasi-totalité des Etats africains sont désormais touchés par le coronavirus, le Bureau de l’assemblée des chefs d’États et de gouvernements de l’UA a décidé le 31 mars 2020 dernier, de créer le Fonds continental anti-Covid-19 qui aura, pour l’heure, un budget de 12,5 millions $ comme moyens financiers pour le démarrage de ce fonds continental. Un budget qui sera amené à être davantage conséquent dans les prochains jours.

Ce fonds sera destiné notamment à augmenter la production mondiale et améliorer la disponibilité des produits et équipements médicaux dans la lutte contre le Covid-19. L’objectif est avant tout de renforcer la coordination sanitaire des Etats membres, en harmonisant notamment les mesures pour faire face à l’augmentation des cas mais aussi répondre aux besoins d’équipement du secteur hospitalier.

C’est une mesure à saluer, mais elle a été prise très tard après la propagation de l’épidémie. Il aura fallu six semaines, depuis l’apparition officielle du coronavirus en Afrique, en février dernier, pour que l’UA se mobilise enfin.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here