Litige du champ d’Ezanga : Ossouka et son gouvernement peuvent-ils se frotter les mains ?

0
124
Gabon Oil Company

Cette question est sur toutes les lèvres, à la suite de la première victoire remportée par l’Etat gabonais devant le tribunal de Paris. Selon nos confrères, Africa Intelligence, la compagnie pétrolière Maurel & Prom et Gabon Oil Co s’affrontent depuis plusieurs mois, sur plusieurs fronts au sujet de plus de 43 millions de dollars.

23,6 milliards de FCFA, c’est la somme que réclame la filiale de pertamina à la Société nationale des hydrocarbures du Gabon. L’une des procédures vient de se  solder par la victoire de la société d’État gabonaise devant le tribunal de Paris.

Maurel & Prom qui avait conclu un accord avec la GOC, en juin 2019, lui permettant d’être détentrice de 12,5% sur ce bloc pétrolier, exige à la société gabonaise, le paiement de sa dette. Après cette première victoire, la société pétrolière filiale de pertamina compte également ouvrir devant la Chambre de commerce international (CCI), une autre procédure pour contraindre Gabon Oil Co à payer cette dette. Au regard de ce qui précède, il est difficile d’affirmer que le gouvernement Ossouka Raponda peut désormais se frotter les mains après cette première victoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here