L’invite du ministre de la Santé à mieux lutter contre le COVID-19.

0
323
Max Limoukou, ministre de la santé du Gabon

Le ministre de la Santé, Max Limoukou recommande fermement de respecter les mesures préventives, car c’est se protéger et protéger les autres contre la propagation du COVID-19 ou coronavirus. On peut ainsi réduire le risque de contracter l’infection si d’une part : on se nettoie fréquemment les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

D’autre part, on réduit le risque de contracter l’infection si on se couvre le nez et la bouche avec un mouchoir ou le creux du coude quand on tousse ou éternue.

Et enfin, pour réduire le risque de contracter l’infection, il faut éviter les contacts étroits (à moins de 1 mètre ou 3 pieds) avec toute personne ayant des symptômes de rhume banal ou d’état grippal.

À quoi servent toutes ces mesures de prévention pour le COVID-19? Premier objectif pour le ministre de la Santé, Max Limoukou : freiné la propagation du virus. La lutte contre une épidémie se déroule généralement en quatre phases et chaque phase poursuit un objectif précis.

Au cours des derniers jours, le Gabon et plusieurs autres pays sont passés de la phase 1 visant à freiner l’introduction du virus dans la population à la phase 2 visant à freiner la propagation du virus dans la population.

Puisqu’aucun vaccin n’est disponible présentement pour prévenir la COVID-19, les mesures de prévention préconisées visent à réduire les contacts sociaux. Le succès de la lutte contre la COVID-19 dépendra donc grandement de la vitesse et de l’intensité de la mise en place de ces mesures, et plus que tout, de la solidarité et de l’adhésion des Gabonais à ces mesures d’éloignement social.

En l’absence d’intervention de prévention, le nombre de cas augmenterait très rapidement sans qu’on ait le temps de prévoir les ressources nécessaires. Les premières mesures d’identification et d’isolement des cas provenant d’autres pays nous ont permis de retarder temporairement l’introduction du virus dans notre population.

Toutefois, la propagation du virus dans notre population semble maintenant inévitable et, sans intervention supplémentaire, la demande en soins de santé pourrait rapidement excéder la capacité de notre système de santé. On court alors le risque de ne pas pouvoir gérer adéquatement tous les cas de COVID-19 (en plus des autres maladies). Les diverses mesures d’éloignement social visent à ralentir l’apparition quotidienne de nouveaux cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here