L’implication de certaines autorités dans la gestion de l’hôtel de ville de Libreville.

0
1745
Hotel de ville de Libreville

Selon Félicien Rodrigue Evoung Waga, cadre du PDG dans son poste repris et partagé dans les réseaux sociaux qui revient sur l’implication de certaines autorités dans la gestion de l’hôtel de ville de Libreville, notamment du Maire Léandre Nzué en attendant son incarcération certainement la semaine prochaine :

Dès le début du mandat de Léandre Nzué, Eloi Nzondo s’est fait passer pour le Dieu de la Mairie de Libreville. Il disait partout à qui veut l’entendre qu’il serait à l’origine de la désignation de Léandre Nzué pour présider le bureau du conseil municipal de Libreville.

Dès sa prise de fonctions à la tête de la commune de Libreville, Léandre Nzué ne recevait les ordres que du seul Maître Eloi Nzondo.  Nominations et autres avantages liés à la carrière de l’agent municipal passaient pour validation au cabinet d’Eloi Nzondo. Des agents municipaux allaient prendre des instructions à Franceville lorsqu’il était gouverneur du Haut-Ogooué. Lorsque le secrétaire général de la mairie de Libreville recevait des ordres de Léandre Nzué, il les répercutait à Franceville ou par l’intermédiaire Ibouili Franck qui est le député suppléant de Sylvie Kotha.

Eloi Nzondo narguait déjà Mme Ossouka Raponda avec son affaire de la mairie de Libreville. Les emplois fictifs et des détournements et faux paiements de factures des travaux fictifs à l’entreprise de Mr Ibouili Franck par le Trésor municipal.  Le salaire d’Eloi Nzondo à la mairie de Libreville était chaque fin de mois touché par son homme de main Ibouili Franck. C’est ainsi que Pastor Ngoua N’neme, Ntera Etoua, Françoise Assengone Obame, Jean Eyeghé Ndong, Julien Nkoghé Bekale et Faustin Boukoubi enverront comme Eloi Nzondo massivement des personnes pour des recrutements et des nominations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here