L’homosexualité est-elle un facteur de développement pour le Gabon ?

0
1060
Le prophète Béni Ngoua Mbina

Plusieurs voix s’élèvent au Gabon pour condamner l’homosexualité. On assiste à la poursuite des débats houleux. C’est dans ce contexte que le prophète Béni Ngoua Mbina donne son avis sur la question par le canal de la chaîne de télévision JESUS 24 TV dans un extrait vidéo.

Dans ce reportage, le prophète Béni Ngoua Mbina parle de deux pandémies présentes au Gabon : celle du Covid-19 et celle de l’homosexualité. Il révèle un bouleversement de « l’ordre divin » et lance un appel à sa restauration. Selon lui, l’homosexualité qu’il qualifie de sottise est une « malédiction ». Elle serait assimilée au « modernisme » et au développement. Son action initiée au sein de ce pays, serait une volonté des gouvernants gabonais de se conformer au progrès. Le financement pour améliorer les structures viendrait donc des lobbies homosexuels.

De ce fait, l’homme de Dieu fait un parallèle entre la dépénalisation de l’homosexualité et la croissance économique ou formelle de l’Etat gabonais. Cette loi entrée en vigueur permettra au Gabon, pays émergent, de bénéficier d’un développement de ses structures. Une progression, qui au lieu de s’effectuer avec les ressources naturelles, au contraire se matérialise avec la valorisation de l’homosexualité.

Ainsi, face à ce désarroi, Béni Ngoua Mbina demande à la communauté chrétienne de tenir ferme et attire l’attention sur les « fonctions » essentielles attribuées à l’homme et à la femme : deux genres radicalement opposés. Il rejette donc avec force l’homosexualité et appelle à camper dans cette position.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here