Les films “Matrix” et “Terminator” furent volés à une femme noire! Ses droits d’auteur sont finalement reconnus!

0
540
Sophia Stewart à l'origine des films Terminator et Matrix

Les films “Matrix” et “Terminator” furent volés à une femme noire! Ses droits d’auteur sont finalement reconnus! Le ciel est bleu, la terre est majestueuse et frangée de mer chatoyante! Mais de la terre aux cieux, que de cupidité et d’usurpations ensevelies!! Si vous fixez certaines grandes inventions de nos temps, si vous êtes à même de les fixer longtemps sans ciller, vous y verrez une femme ou un homme noir(e) qui se tord de douleur pour détournement de son œuvre. Dans ce dossier, les Textes de Camara Laye vous présentent Sophia Stewart, la mère de l’œuvre derrière les films “Matrix” et “Terminator” dont l’histoire baigne dans cette familiarité.

En 1983, une jeune femme noire, Sophia, écrit une fiction qu’elle intitule 《 le troisième œil 》, une œuvre dans laquelle elle se projette dans le futur et décrit la destruction de l’humanité par les robots et machines (ça vous rappelle déjà les films “Terminator” et “Matrix”??). Nous sommes aux États-Unis. Sophia est incapable de publier son œuvre et la range dans son tiroir. En 1986, trois ans plus tard, elle voit l’annonce d’une compétition invitant à soumettre des textes originaux de science-fiction. Voyant là une chance extraordinaire de faire connaître son talent au monde, Sophia sort son manuscrit du tiroir et l’envoie aux organisateurs de la compétition (la famille cinéaste Wachowski). Elle n’aura aucune nouvelle, aucun retour sur sa candidature. Elle oublie tout et la vie continue! Sauf que ….

Sauf que, en 1999 (plus de 10 ans plus tard), le célèbre film de science-fiction “Matrix” fait son apparition. Coup de tonnerre et choc infernal : la pauvre Sophia regarde le film et y reconnait son travail, son texte, sa fiction qu’elle avait envoyée pour la compétition de 1986.

La chance terrible pour Sophia se résume en un petit détail : en 1984, elle avait eu le bon réflexe d’acquérir le droit d’auteur sur son manuscrit. Forte de cette assurance, elle saisit immédiatement le FBI d’une action légale pour vol de son œuvre en dénonçant une violation de son droit d’auteur. Le combat fut d’une rudesse sans attribut, une procédure légale qui prendra 14 ans et où Sophia n’avait aucune intention d’abandonner. Elle bravera des menaces d’assassinat et des propositions de valises pour retirer sa plainte.

En Septembre 2014, le verdict tombe et la justice américaine reconnait enfin Sophia Stewart comme le vrai auteur  de l’œuvre 《 le troisième œil 》qui a servi de ligne d’action pour les films “Matrix” et “Terminator”. Elle fut généreusement dédommagée. Bizarrement, la brillante victoire de Sophia ne sera pas publiée par les grands journaux présents durant le long procès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here