Les déflatés de l’AGP réclament leurs droits.

0
825
Mouvement d'humeur des anciens agents de l'AGP réclamant le paiement des droits.

Débouter par le temps que prend le traitement de leur dossier de paiement de droits légaux et arrières de salaires (7mois), les anciens agents de l’Agence gabonaise de Presse(AGP),  ont  assiégé  le ministère de la communication ce mercredi matin afin d’avoir une réponse concrète de la part du ministre Guy Bertrand Mapagou.

Mis  à la porte de l’AGP, depuis fin décembre 2018 dans le cadre d’un licenciement économique sans pourtant être dédommagé  par l’administration jusqu’à présent rien de concret. Aujourd’hui,  c ‘est près d’une quarantaine d’anciens Collaborateurs du premier média gouvernemental en ligne qui réclament  leurs droits après avoir passé pour certains plus de 10 ans,  voire 30 ans au sein de la maison, finalement ou se trouve l’égalité des chances ? S’interrogent-ils.

Selon le président du collectif,  la situation devient de plus en plus compliquée  pour ces pères et mères de famille qui avec la rentrée scolaire qui guette à l’horizon ne savent pas qui du ministère ou l’administration de l’AGP doit payer ces indemnités de licenciement vu toutes les démarches entreprises pour une sortie de crise.

” Notre présence ici ce matin est consécutif à un ralbol, après avoir rempli  plusieurs demandes  d’audiences au cabinet du ministre sortant et l’entrant,  toujours sans suite” a précisé Aristide Engone.

Il ajoute par ailleurs que les conclusions du conseil d’administration de l’AGP tenu la semaine dernière à juste abordé la question sans pourtant donner des réponses concrètes sur la suite du dossier. Ce qui expliquerait Cette montée d’a grenadine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here