Les contrats de performance ou d’objectifs traitant la grogne qui monte

0
295
Petit Lambert Ovono, l’évaluateur certifié des politiques publiques et président de Sogeval. .

Les dénonciations suite aux nominations du dernier conseil des ministres qui font trop la part belle à une partie de la Province du Haut -Ogooué ne s’arrêtent pas.
Le Gouvernement de Transition et le CTRI ne peuvent rester sans réaction devant ce que nos compatriotes considèrent comme une injustice. Cependant, pour ce qui nous concerne, nous suggérons que l’État et chacune des personnes nommées soient liés par un contrat d’objectifs qui est un accord entre les deux parties qui définit les objectifs à atteindre et les moyens à mettre en œuvre pour les réaliser.

Qualifié aussi de contrat de performance, cet accord ou entente entre deux parties qui fixe des objectifs spécifiques à atteindre et établit des critères de mesure pour évaluer les résultats obtenus. Il définit généralement les responsabilités, les attentes et les incitations liées à la réalisation des objectifs convenus.

Ce type de contrat est souvent utilisé dans les domaines professionnels, publics ou privés, pour améliorer l’efficacité, l’efficience et les résultats d’une organisation ou d’un individu.
Pourquoi ne pas faire signer un tel accord aux promus et les évaluer régulièrement pour s’assurer s’ils sont compétents ou non.

Mieux que de provoquer des vieux démons, cette suggestion aurait l’avantage du plus grand nombre de gabonais.

Le Gouvernement et le CTRI sont attendus sur ce point.

Par PETIT-LAMBERT OVONO ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES PRÉSIDENT DE SOGEVAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here