Législatives 2018 : La bataille de l’estuaire/PDG, Coalition RPR-RHM, Paul Biyoghe MBA en difficulté.

0
1907
Paul Biyoghé Mba, l'ancien Premier ministre et Député de la commune de Ntoum

Les prochaines élections législatives pourraient, à coup sûr, scellée la fin du règne politique incontesté du gourou de Bikele, Paul Biyoghe MBA dans la province de l’estuaire. Dont le seul et unique bilan véritablement satisfaisant reste sans contestation aucune, la “transformation sociale (?)”  de son terrier de Bikele. Qui ne constitue plus une citadelle imprenable.

Le fait d’avoir été débarqué du comité permanent du bureau politique du parti démocratique gabonais, ou il usait de cette fonction pour demeurer éternellement au gouvernement   pour mettre en place des stratégies divisionnistes et d’exclusions, était déjà un signe avant-coureur,  dans la mesure ou pour mieux régner, Paul Biyoghe MBA aurait jouer de superflue en promettant monts et merveilles illusoires a ses partisans sans les concrétiser. Alors que lui-même en tirait meilleur profit.

L’homme est de ceux qui au lieu  de regarder le doigt avec lequel il vous montre la lune, regarder plutôt ce qu’il est en train de faire lui-même. Cette manière de duper les autres camarades, en préservant  ses propres arrières, aurait été la principale cause de la démobilisation des cadres du PDG dans l’estuaire. Singulièrement dans cette partie déclaré province qui est le komo mondah, dont certains s’investissent a rassemblé les pièces du puzzle. Eloi Nzondo et Rose Christiane Ossouka Raponda  sont entrain de bataillé pour maintenir l’équilibre du PDG dans leurs circonscriptions respectives.

A Ntoum, au premier arrondissement, julien Nkoghe Bekale serait quasiment rassuré   et confiant quant  à une victoire éclatante et sans bavure. Pour avoir compris  que l’on peut aussi servir le Distingué camarade président,  Ali Bongo Ondimba dans un autre cadre outre le PDG, Aloise Bekale Ntoutoume mènerait actuellement un travail de terrain, après s’être désolidarisé  de l’action du pdg à cause des injustices afin d’offrir les efforts du deuxième arrondissement de Ntoum au chef de l’État. Et ce n’est pas Paul Biyoghe MBA qui ira encore fouiner dans un bled où on vient de lui claquer la porte au nez.

Le  tocsin qui devra sonner cette fin de règne politique de Paul Biyoghe MBA viendra certainement du côté   de l’opposition. En embuscade, le RPR de Jean François Ntoutoume émane et le RHM d’Alexandre Barro Chambrier et Michel Menga devraient eux-aussi  contribuer à  ce déclin sans pour autant laisser de répit au gourou. Ce déclin devrait passer par lui ravir le siège du troisième arrondissement de la commune de Ntoum, sur lequel Paul Biyoghe MBA entend s’appuyer comme un dernier espoir.

Le PDG en le délestant du poste  de membre du comité permanent avait amorcé une première offensive. Reste maintenant aux autres forces de faire leur part de travail. Jean François Ntoutoume émane et Michel Menga entendraient ainsi prendre leur revanche  sur Paul Biyoghe MBA.

Qui pensait jusque-là que le fait des deux anciens barons du PDG dans l’estuaire lui faisait pousser des ailes en jouant le distributeur de cartes et le mauvais casting dans le choix des compétences. Au point de démoraliser tout le monde par une gestion approximative.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here