Le RPM décline toute responsabilité sur les propos concernant l’âge de Jean Ping.

Dans un communiqué en date du 5 juillet 2021, le RPM déclare avoir constaté depuis quelques temps la publication d’articles orduriers par des organes de presse à la solde du pouvoir, attribuant au président du RPM des propos selon lesquels «…Jean Ping est trop âgé pour pouvoir se représenter. En 2023, il aura 81 ans. Compte tenu des évolutions rapides à la fois technologiques et sociologiques du pays, il faut un homme plus jeune pour porter le changement… ». Ainsi, le RPM tient à apporter un démenti formel à ces allégations mensongères, car Alexandre Barro Chambrier n’a jamais tenu de tels propos.

En effet, le communiqué révèle « les médias relayant ces élucubrations n’ont du reste jamais pris part à une quelconque rencontre de presse avec le Président du RPM. Ils ne sauraient par conséquent avoir recueilli ses vues sur aucun sujet d’actualité. En réalité, l’acharnement de cette presse aux ordres révèle la peur panique que suscitent auprès des tenants du pouvoir le RPM et son président, Alexandre Barro Chambrier. lalibreville.comlarepublique.ga et icigabon.com et leurs mandants usent d’un stratagème éculé pour tenter de diviser l’opposition patriotique. Mais cette manœuvre maladroite, comme toutes les autres, est vouée irrémédiablement à l’échec. Sans le savoir, ces médias font la promotion de deux personnalités, Jean Ping et Alexandre Barro Chambrier dont la constance dans la lutte pour l’alternance au sommet de l’Etat, constitue un gage d’espoir pour le peuple gabonais confronté à une crise multiforme causée par la gestion calamiteuse du pouvoir d’Ali Bongo. En plus des crises au plan politique, économique et sanitaire, la crise éthique se propage jusque dans les arcanes de la presse. Ces journalistes passés maîtres dans l’art de l’aplatissement, rampent sans sourciller et tronquent volontiers la déontologie professionnelle à laquelle ils sont astreints contre leurs pressantes attentes stomacales. »

Et pour finir dans le communiqué, le RPM rappel « le rassemblement de l’opposition, objet de toutes les angoisses et hantises des torpilleurs de la République, reste le leitmotiv de tous les patriotes déterminés à tourner la page de plus de 50 ans du régime en place. Il leur faudra un stratagème bien plus élaboré pour réussir à faire voler en éclat la dynamique du rassemblement de l’opposition et le rejet, par le peuple qui aspire profondément à l’alternance et au changement, du système Bongo-PDG. »

Comme cela apparaît clairement, ces attaques de plus en plus fréquentes doivent donner à l’opposition l’indication que son salut repose sur son unité et sa cohésion que le peuple gabonais appelle de tous ses vœux.

Paul Essonne

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *