Le Gabon : Parmi les pays les plus corrompus au monde, l’éducation, une arme contre la corruption

0
707
Photo de famille au sortir de la rencontre

Le ministre de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption Francis NKEA NDZIGUE s’est entretenu avec Ivan MORENO, spécialiste des Programmes du bureau de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) à Libreville. Les deux personnalités ont échangé sur la problématique de la corruption au Gabon, notamment de la diffusion des supports pédagogiques dans l’enseignement général et en formation continue pour mettre fin à ce fléau.

Cette audience du 15 juin accordée au spécialiste du bureau de l’ONUDC basé à Libreville a permis au ministre Francis NKEA NDZIGUE d’évoquer l’aspect éducation et formation dans son programme de sensibilisation et de lutte contre la corruption qui a atteint un niveau endémique au Gabon selon l’Indice de perception de la corruption (IPC) 2021 publié, le 25 janvier 2022, par Transparency International. Dans ce classement de 200 pays, le Gabon est parmi les pays les plus corrompus du monde avec une moyenne de 31/100.

Pour contrer les effets de cette situation peu reluisante pour le pays, le ministre NKEA a sollicité l’appui de cet office des Nations unies pour implémenter des supports pédagogiques contre la corruption dans l’enseignement général et la formation continue. Pour lui, l’éducation offre une lueur d’espoir et doit être prise comme une solution à la corruption.

Au cours de cet échange, Ivan MORENO et le ministre de la Promotion de la Bonne gouvernance ont également traité de l’actualisation puis de l’évaluation du  Document de Stratégie de Lutte contre la Corruption et le Blanchiment des Capitaux de 2013. C’est là une annonce des études des références en vue de l’amélioration de la Gouvernance du Gabon.

L’ONUDC aide les gouvernements dans leur processus de renforcement des cadres juridiques et des procédures pénales dans la lutte contre la Corruption, la Criminalité liée aux ressources naturelles, et le Blanchiment des capitaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here