Le Dirty Talk : les paroles coquines qui peuvent être un danger.

0
723
Un exemple certainement des paroles coquines

Ces phrases qui pimentent les rapports sexuels en leur donnant une autre dimension de plaisir et de satisfaction, sont parfois des portes ouvertes à certains psychopathes de pratiquer de l’occultisme en vue de posséder son partenaire.

Le désir sexuel chez la femme est largement stimulé par l’ouïe : quelques mots susurrés à l’oreille suffisent parfois à faire décoller sa libido. Chez l’homme aussi, les phrases coquines prononcées au lit peuvent être source d’excitation. Lorsque les mots choisis sont crus, les amants expérimentent le « Dirty Talk ».

En effet, il est très important de pouvoir associer aux ébats sexuels quelques mots, compte tenu des effets qu’ils procurent. Par exemple : La domination sexuelle (« prends-la », « soit mon esclave ? ») , la soumission : (« fais-moi ce que tu veux »), la possession (« tu es à moi »), les fantasmes (« j’imagine que les gens nous regardent »), les conseils (« vas plus vite », « plus fort »), le renforcement  positif (« tu es tellement bonne à ça », « j’aime  ton odeur »), les liens intimes(« je t’aime ») et les appels réflexes (« oui », « oh mon Dieu »). Des propos romantiques, des phrases coquines où des mots érotiques sont autant de stimulants pour un plaisir général.

Cependant, dans un contexte plus traditionnel, le « Dirty Talk » est une pratique qui ne fait pas l’unanimité compte tenu du fait que certaines personnes s’en servent pour « attacher l’autre ». Nous sommes bien conscients que des personnes pendant l’acte sexuel, un moment où l’homme et la femme deviennent des êtres vulnérables, profitent pour signer des pactes avec l’autre partenaire. Ces pactes sont souvent accompagnés de phases telles que :(« tu ne seras plus à quelqu’un d’autre qu’à moi »), (« tu ne regarderas plus ailleurs »), etc. Cela entraine souvent des dommages, des blocages et même des drames comme le suicide par exemple.

Il y a même le phénomène des partenaires coincés, observé chez les animaux, principalement les chiens, où pendant l’accouplement, le sexe du male se coince dans celui de la femelle. Chez les humains, c’est le plus souvent la conséquence d’un pacte signé entre partenaires, où si l’un des partenaires a un rapport sexuel avec un autre se retrouve coincé avec son amant. Cet  acte est considéré comme la punition de l’infidélité.

Sachons être vigilant durant le rapport sexuel même si c’est un décollage de plaisir et de sensations fortes. C’est pourquoi le « Dirty Talk » ne doit pas être pratiqué n’importe comment, avec n’importe qui. Evitons les débordements mes amis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here