Le débat de Missélé eba’a: Le cadeau de la cour constitutionnelle au peuple gabonais.

0
696
Vue de la présidente de la Cour Constitutionnelle Marie Madeleine MBORANTSUO

A la veille du réveillon de Noël, la cour constitutionnelle vient de donner au peuple gabonais son cadeau.

Suite à la saisine du mouvement “Copil citoyen ” demandant à la gardienne des lois d’annuler l’arrêté 559/PM prise par le gouvernement de la République, violant les libertés individuelles des gabonais et ne respectant pas la hiérarchie et la cohérence des normes juridiques, la haute juridiction, selon le principe du contradictoire, a jugé pertinentes les remarques et réserves présentées par ce groupe de la société civile.

Une fois de plus, la cour constitutionnelle vient de faire la démonstration publique que, lorsqu’elle est saisie selon le respect des procédures et que les requérants lui présentent les preuves ou les arguments suffisants et imparables pour faire-valoir leurs droits, il n’y a pas de raisons qu’elle ne tranche en leur faveur.

Le ‘’Copil citoyen’’ pourra désormais témoigner du jugement hâtif, exagéré ou caricatural qui est souvent fait à la haute juridiction qui en réalité ne s’est jamais départie de sa position de protectrice des populations et des lois.

Avec cette décision fondée en droit, résultante d’un argumentaire solide fourni par le ‘’Copil citoyen’’, nous avons la preuve que l’image mensongère ou le jugement superficiel qui a toujours pesé sur la cour constitutionnelle n’est rien d’autre que le fruit de la frustration des politiciens de notre pays qui ont choisi de s’inscrire dans le registre des mauvais perdants.

En effet, c’est toujours à géométrie variable que certains acteurs politiques ont toujours apprécié la cour constitutionnelle. Lorsqu’ils sont dans le parti au pouvoir, la cour constitutionnelle est juste et républicaine.  Lorsqu’ils changent de bord politique, elle devient injuste et manipulatrice. Est-ce une appréciation objective? Bien sûr que non.

Toute juridiction sérieuse a besoin de preuves, d’arguments pour trancher selon le droit. C’est ce que fait la cour constitutionnelle. Aujourd’hui le gouvernement est appelé à revoir sa copie. Qui pourra encore dire que la cour constitutionnelle est partisane ou qu’elle ne pencherait que du même côté?

Que nos hommes politiques apprennent à apporter la preuve de leurs victoires et ils seront plus nombreux dans les assemblées politiques et administratives de notre pays. Ils ont le droit de prendre conseil auprès des acteurs du mouvement ‘’Copil citoyen’’ au lieu de verser dans la caricature, l’injure et l’injustice.

Il est évident que cette décision va profondément bousculer le pays car, les gabonais sauront désormais que le procès en sorcellerie qui est fait à la cour constitutionnelle est injustifié et qu’il relève de la manipulation de l’opinion publique.

Plus que jamais, la cour constitutionnelle, qui est la gardienne de la Constitution, la mère des lois, confirme qu’elle est la protectrice du peuple gabonais. En bonne mère,  elle offre au peuple gabonais sa liberté méritée. Un cadeau de Noël qui rendra la majorité des gabonais heureux. Que pouvait-on espérer de mieux comme nouvelle après une telle année difficile

Par Télesphore Obame Ngomo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here