Lampadaires solaires: Ebacater et la lumière fû.

0
845
La problématique de l'éclairage public à Libreville et ses environs.

Ebacater situé dans le 6ème arrondissement de la commune de Libreville à trois kilomètres de Dragages est désormais éclairé depuis mardi, grâce au projet dédié aux « 5000 lampadaires solaires ». Ce dernier a été chapoté par l’agence nationale des grands travaux (ANGT) et exécuté par la société d’énergie technique et eau du Gabon(SETEG) rencontre l’assentiment des populations qui voient leur bourgade change de physionomie. Il aura fallu à l’entreprise SETEG quelques jours pour livrer les travaux du  chantier.

La mise sur pied  de plus  d’une vingtaine de  lampadaires photovoltaïques, a commencé par la localisation des zones d’implantations par les techniciens de l’ANGT suivi de leur fixation par les agents de SETEG. Les lampadaires solaires partent de juste après la première colline en revenant de Dragages pour le terminus d’Ebacater.

Seul problème c’est que la lumière s’arrête à dix mètres de là environ de part et d’autre ce qui n’arrange pas les habitants qui résident à gauche et à droite, lesquels disent être exclus du projet parce que se trouvant dans le  noir absolu ce qui a pour conséquence l’insécurité.

Au quartier Ebacater, l’amélioration des conditions de vie des Gabonais  commence à donner de l’espoir à ses compatriotes avec la présence des lampadaires solaires. Les populations d’Ebacater ont manifesté toute leur gratitude au président de la République pour l’aboutissement de ce projet salutaire, lequel va permettre aux habitants de cette bourgade de bénéficier de l’éclairage public. « Nous étions dans l’obscurité depuis des années, avec ces lampadaires solaires il y a l’éclairage et l’insécurité qui voulait prendre forme pourrait disparaitre » a témoigné Le roi, un jeune du quartier.

La problématique qui se pose, est celle de  savoir à qui incombe  l’entretien de ces lampadaires solaires ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here