Lambaréné : les coupures intempestives perturbent le quotidien des Migovéens, la SEEG s’en moque.

0
156
Une vue de l'Agence de la société d'énergie et d'eau du Gabon(SEEG) à Lambaréné dans la province du Moyen-Ogooué.

Depuis quelques mois,  la province du Moyen Ogooué vit au rythme des coupures intempestives de dame Société d’Energie et d’Eau du Gabon(SEEG).  La tutelle bien informée de la situation semble être dépassée par les évènements.

Ce mois de janvier qui tire à sa fin restera un mauvais souvenir pour la population de Lambaréné,  partant du Moyen Ogooué avec les coupures répétées de dame SEEG. Si à  Ndjolé l’un des responsables  faisait état de la vétusté des groupes électrogènes ou une mission venant de Libreville devait arrivée pour la maintenance.  A Lambaréné, c’est motus et bouche cousue,  aucune  communication de la part des responsables de la société d’énergie et d’eau du Gabon, lesquels donnent l’impression d’apprécier cette situation.

Les populations de leur côté pensent que,   c’est toujours les mêmes problèmes, «  nous passons des heures sans courant, même la nuit nos enfants ont du mal à étudier les leçons et à la fin du mois, les factures vont encore  augmenter », disent-elles.   Aussi, avec l’insécurité qui sévit dans l’arrière pays,  ces derniers pensent  qu’il serait  temps que la SEEG revoie sa copie, en ce qui concerne  la distribution de l’électricité dans les ménages et les administrations pour le bien-être des populations du Moyen Ogooué. Le ministère de l’énergie et des ressources hydrauliques gagnerait à réagir pour le bien de la population. Pour l’heure, le calvaire des coupures de la SEEG continue à Lambaréné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here