La gratuité des accouchements : Une mesure effective, selon Ike Ngouoni Aila Oyouomi.

0
1112

Le porte- parole de la présidence de la République, Ike Ngouoni Aila Oyouomi a animé une conférence de presse ce vendredi 23 mars au Palais de la présidence pour échanger avec la presse nationale et internationale sur l’actualité de l’heure, après une longue période d’absence indépendamment de sa volonté.

Plusieurs thèmes ont été abordés au cours de cette conférence de presse à l’exemple du volet   santé ; de l’éducation ; et du social. Le porte- parole de la présidence de la république a évoqué la mesure de la gratuité d’accouchement, la remise des tables bancs dans les écoles de Libreville et de l’intérieur du pays, et enfin l’éclairage public.

«  La  gratuité  des accouchements, est une mesure effective d’exécution avec 5.400 kits d’accouchement qui sont en passe d’être remis aux nouvelles mères… Les visites du Président de la République accompagné de la Première Dame hier aux Centres hospitaliers universitaires de Libreville et d’Owendo l’attestent bien ».

S’agissant de l’éducation, « plus de 10 000 tables bancs ont été livrés dans des écoles publiques dans toutes les provinces du pays. Depuis l’annonce faite par le chef de l’Etat le 31 décembre dernier. Nous pouvons aussi rassurer les Gabonais sur le fait que La rénovation des établissements scolaires concerne déjà une cinquantaine d’établissements, en plus des 671 qui seront pris en charge dans le cadre de l’appel d’offres lancé la semaine dernière », a affirmé le porte-parole de la présidence de la République

La nationale 1, bénéficiera d’un éclairage public si ce n’est déjà fait pour éviter l’insécurité, les accidents et les morsures de chiens   «  aussi, une première vague de lampadaires solaires, soit une centaine depuis hier, sont en cours d’installation, en attendant la livraison de 480 unités par semaine à compter d’avril prochain».

Cet élan de volonté, devrait permettre au pays de se  développer  pour bien faire le point à l’horizon 2025.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here