« La Cithare, symbole du Gabon ? » s’interroge Sandrine NGUÉMÉBÉ ENDAMANE.

0
287
Vue de la sculpture en bois à St Michel de Nkembo

POUR MÉMOIRE. Après les indépendances, le Pape Jean XXIII convoqua les évêques négro- africains au Vatican. Réunis dans la grande salle d’apparat, il demanda à chacun d’identifier un symbole représentant son pays d’origine. ‹‹In illo tempore››, l’Église catholique du Gabon était représentée par Monseigneur François NDONG, premier Évêque gabonais.

Alors que les autres convives identifiaient, sans hésitation, et reconnaissaient leurs symboles identitaires, l’Évêque gabonais était incapable de désigner ou d’indiquer celui représentant son État. Sa Sainteté insista à nouveau en lui accordant une deuxième chance. Mais l’Évêque était toujours dans l’incapacité de reconnaître l’objet de rituel représentant le Gabon. Écœuré, le Pape se leva, prit le symbole et le lui montra. Il s’agissait d’un instrument de musique à huit (8) cordes: La Cithare.

LES BELLES SCULPTURES DE L’ÉGLISE SAINT MICHEL. Le Père Morel l’a certainement compris lorsqu’il a fait sculpter plusieurs grands poteaux avec des symboles identitaires à l’entrée de la paroisse Saint Michel de Nkembo. À y regarder de très près, un poteau devrait nous interpeller tous, attirer notre attention, celui tout juste à l’entrée de l’église mettant bien en évidence une Cithare à huit cordes. Une idée originale du Père Morel assisté de certains traditionnalistes de l’époque.

BREF RAPPEL. En 1970, le Père Morel et certains défenseurs des valeurs traditionnelles et ancestrales avaient travaillé à introduire la Cithare dans l’Église, mais la communauté chrétienne s’y opposa farouchement au profit d’un autre instrument de musique : le Balafon. À ce jour, dans mes recherches, je n’ai malheureusement pas encore trouvé les arguments pouvant justifier cette préférence…

Pour finir. Je voudrai profiter de cette occurrence pour rendre un vibrant hommage à Maître ATOME RIBENGA, bwitiste défenseur des valeurs traditionnelles pour son engagement intarissable pour la reconnaissance de notre raison identitaire et nos origines. Ce grand maître en 2017, avait fait la belle découverte aux USA (lors d’un colloque): La Cithare représente et symbolise le Gabon…

Sandrine NGUÉMÉBÉ ENDAMANE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here