La baisse du prix d’achat du palmier à l’huile en Côte d’Ivoire n’inquiète pas Olam.

0
842
Une vue des régimes de noix de palmes.

Mauvaise nouvelle pour les Ivoiriens, surtout ceux spécialisés dans la culture du palmerais avec la baisse du prix d’achat du régime aux planteurs avec une baisse au cours des cinq dernières années. Le prix d’achat du palmier à huile est passé de 63, 52 F/kg en 2012 à 37,87 F/ kg en 2018. Cette diminution s’empire dans la mesure où les quatre premiers mois de l’année en cours c’est-à-dire 2019, le prix n’a pas franchi la barre de 34, 89 F/kg. Pour le groupe Singapourien Olam pas de panique, la problématique se gère au Gabon sans difficulté.  

Malgré la chute du prix d’achat  du régime de palmiers à 50%, Olam Gabon, maintien le cap en termes de la préservation de l’emploi, de la régularisation des paiements des salaires  dans un contexte économique mondiale aussi difficile. Par cette assurance Olam Gabon vient une fois de plus démonter tout son sérieux et son respect dans le cadre d’un partenariat public-privé signé avec l’Etat Gabonais il y a quelques années de cela. Dans ce respect de la politique sociale personne n’est exclu du planteur villageois, aux formateurs  en passant par les cadres d’Olam, ceci malgré la baisse du prix  de moitié de l’or rouge.

La force d’Olam résulte du développement de divers projets agro-industries et compte plus de 14000 employés dispersés dans les 9 provinces que compte le Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here