Issoze Ngondet- Ogandaga : La brute et le truand.

0
1545
Issoze Ngondet 1er à droite et Ogandaga 3 à droite.

La Dynamique Unitaire était en assemblée générale en milieu de semaine à son siège devenue mythique, le stade de basket d’Awendje dans le quatrième arrondissement de Libreville. Au cours de cette rencontre, il a été question pour Jean Rémy Yama et ses camarades de faire le point de la grève générale déclenchée le mois dernier et surtout de donner  la nouvelle approche méthodique aux fins de ramener Ogandaga et Issozet à la raison.

Il faut rappeler que sa nomination à la tête du gouvernement, il y a deux ans, le premier ministère n’a jusqu’ alors pas pris la peine de rencontrer les  leaders syndicaux. Le résultat aujourd’hui c’est l’ébullition que nous constatons dans la sphère sociale” a déclaré le patron de la centrale syndicale D U. Et de poursuivre: “Le manifeste que nous avons présenté aujourd’hui est la preuve de la misère intellection du premier et son sbire. Ce document présente la liste des 17 syndicats reconnus par le gouvernement gabonais curieusement D U n’y figure pas. On est certainement dans un feuilleton digne de grands classique western” a soutenu Remy Yama.

À l’analyse de l’attitude du premier ministre et son lieutenant, on peut sans risque de se tromper que la volonté de ces derniers c’est de diviser la classe syndicale dans la perspective de mieux régner. Mais une chose est sûre l’histoire ne ment pas. A beau jouer à l’Autriche on finit par se faire déplumer l’arrière-train. La volonté de caporaliser le travailleur gabonais est plus que palpable. D’où cet appel à la mobilisation lancée une fois de plus par tous les leaders syndicaux, de l’agriculture aux affaires sociales en passant par la santé. Car unis nous serons forts mais désunis nous serons faibles et mendiants. La victoire est au bout de l’effort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here