Incendie criminel : Un homme s’asperge d’essence et met le feu à la maison de son bailleur.

0
964
Une vue de l’intérieure de la maison

Didier Engouang Ella, un jeune gabonais d’une vingtaine d’année et un certain Fabrice ressortissant camerounais ont trouvé la mort dans un incendie  dans la nuit de dimanche 17 à Lundi 18 à minuit au quartier Nze Ebere EKoume, à Nzeng- Ayong non loin de dragages dans le 6ème arrondissement de la commune de Libreville.

Une vue de l’extérieure de la maison.

 C’est aux environs de 24 heures à 1 heure  du  matin,  que le voisinage est alerté par les cris des enfants   venant de la propriété appartenant à un ressortissant  camerounais.   Les premiers voisins qui vont arriver sur les lieux vont constater  que la fumée  sortait du plafond d’une  maison en dur   située en bordure de route.  En faisant le tour de la concession, de la deuxième maison également en par pin,   le premier  domicile était déjà en feu.  Le voisinage sera alerté, ces derniers dans un  premier temps tenteront d’ouvrir les grilles de la  maison,  pour arrêter le feu mais en vain. Cette méthode va s’avérer improbable. Pendant plusieurs minutes,  il était difficile de secourir les enfants. Ils ont de ce fait employé la méthode forte, en créant deux passages par la devanture de la concession.

Lors de l’opération de sauvetage, deux enfants seront sauvés, le locataire, Didier Engouang Ella, un jeune gabonais d’une vingtaine d’années  et le fils du propriétaire du logement  un ressortissant camerounais Fabrice trouveront la mort dans les flammes.

Selon les parents, le jeune gabonais résidait dans cette maison depuis quelques années où il vivait avec  sa petite  amie, une mineure dénommée Biloghe  Meyo âgée d’environ  16 ans, selon la grande sœur. Cette dernière présente sur les lieux avant l’incendie serait sortie de l’habitation sur ordre de son homme, aux environs de minuit.

Les agents de la police judiciaire arrivés sur les lieux de l’incendie le lundi  matin,  après quelques interrogations, ont arrêté la petite  amie du jeune gabonais pour des nécessités d’enquêtes.

Les familles des victimes restent inconsolables en attendant les conclusions de l’enquête afin de connaître  les véritables  circonstances de cet incendie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here