Guy Patrick Obiang est-il sérieux ?

0
1043
Guy Patrick Obiang Ndong, Ministre de la Santé

La  vie privée d’un technicien de l’audiovisuel Luc Levy a été violé le vendredi 17 avril par le porte-parole du Copil Guy- Patrick Obiang Ndong lors de sa conférence de presse quotidienne au ministère de la santé en révélant son identité. C’est maintenant que Guy Patrick Obiang Ndong a eu la force de déclaré ce qui suit « nous déplorons aussi la fuite d’un patient Covid-19 positif du CHUL de Libreville. Il s’agit d’un journaliste, Luc Levy habitant Nzeng Ayong et qui, a certainement été en contact avec d’autres personnes. L’identité est donnée car il met en danger la vie des compatriotes par son acte ».

Sauf que Guy Patrick Obiang ne dénonce pas les mauvaises conditions de traitement dont sont victimes les malades qui souffrent du coronavirus. Pourquoi un malade qui est censé être prise en charge gratuitement après avoir été déclaré positif du Covid –19 prendrait-il le risque de fuir ?

Mais ce que le COPIL ne sait pas, c’est que durant le séjour de Luc Levy au centre hospitalier universitaire de Libreville il a pu réaliser une vidéo, qui est d’ailleurs diffuser en ce moment dans les réseaux sociaux.

Cette situation n’est pas un cas isolé dixit notre article « Covid-19 : Et si l’auteur du témoignage du CHU d’Agondjé disait la vérité ? » du 1er avril 2020.

En effet, un compatriote de 40 ans y déclarait qu’il n’y avait que huit chambres par bloc au centre hospitalier universitaire d’Agondjé qui s’ajoutaient aux trente-deux chambres pleines. Tous les pensionnaires, étaient des cas déclarés positifs par le centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF). Par contre, au Walli Hôtel Méridien Ré Ndama, il y avait plus de 80 malades, avec des chambres saturées et des débordements et des difficultés d’accès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here