Global Gateway: L’Union européenne et le Gabon confirment leur volonté de signer un partenariat pour les forêts

0
624
M Timmemans et le ministre Lee White

Au cours du sommet One Forest qui s’est tenu à Libreville, l’Union européenne (UE) a
confirmé sa volonté de signer un partenariat forestier avec le pays hôte, le Gabon. Le Vice-Président exécutif Timmermans et le Ministre Lee White ont réaffirmé leur vision commune et leur engagement politique à long terme pour protéger, restaurer et assurer une utilisation durable des forêts au Gabon.

Les partenariats pour les forêts s’attaquent aux défis liés à la gouvernance des forêts, à la
déforestation, au changement climatique et à la perte de biodiversité, par le biais d’une
approche globale en faveur du développement national.

Avec plus de 23 millions d’hectares, le territoire gabonais est couvert à 88% par la forêt
équatoriale. Au fil des ans, la forêt gabonaise est restée la plus stable du Bassin du Congo,
l’un des principaux poumons verts de notre planète. La déforestation annuelle était d’environ
0,03% entre 1990 et 2010, et de 0,07% entre 2010 et 2018. Les principaux facteurs de
déforestation du pays comprennent une certaine expansion agricole limitée, l’extraction non durable de bois d’œuvre et de bois de chauffage, et le développement des infrastructures.

Partenariats pour les forêts avec l’Union européenne.

Avec un partenariat pour les forêts, le Gabon et l’UE réaffirmeront leur engagement politique à long terme et leur intention de coopérer étroitement pour : – Augmenter la superficie des forêts protégées, restaurées et gérées durablement ; – Générer la création d’emplois et le développement socio-économique grâce à des chaînes de valeur durables liées à la forêt et à l’accès au marché; – Réduire la déforestation et la dégradation des forêts naturelles en contribuant à la protection de la biodiversité et à la lutte contre le changement climatique; – Rechercher des moyens de faciliter la production et le commerce de produits forestiers légaux et durables, et de soutenir le Gabon dans cet effort, y compris dans le contexte de la  politique européenne de lutte contre la déforestation.

Le partenariat pour les forêts entre l’UE et le Gabon est axé sur la demande et s’alignera sur la vision et les besoins du Gabon. Le processus d’élaboration d’un partenariat sur mesure comprendra une collaboration avec les communautés et les populations autochtones, les gouvernements locaux, les institutions universitaires, la société civile et les acteurs du secteur privé. Une fois signé dans le courant de l’année, le partenariat pour les forêts fera l’objet d’un suivi étroit par le biais d’un dialogue politique et de rapports sur la mise en œuvre et les réalisations.

Contexte
Les partenariats pour les forêts et la contribution de 1 milliard d’euros de l’UE à l’engagement mondial en faveur du financement des forêts, dont 250 millions d’euros pour le bassin du Congo, ont été annoncés lors de la conférence des Nations unies sur le changement climatique COP26 à Glasgow par la Présidente Ursula von der Leyen et par la CommissaireJutta Urpilainen. Un an plus tard, la signature de cinq partenariats pour les forêts lors de la COP27 a été l’occasion de montrer la traduction des promesses de l’UE en réalisations concrètes et de renouveler son engagement à protéger, restaurer et gérer durablement les forêts. L’annonce de ce partenariat pour les forêts entre l’UE et le Gabon est un pas de plus dans cette direction.

Par ailleurs, l’UE a engagé environ 30 % de son budget d’action extérieure en 2021-2027 –
ainsi que 4 milliards d’euros supplémentaires – en faveur des objectifs climatiques et 7 milliards d’euros en faveur des objectifs de biodiversité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here