GIMAC et TerraPay : collaboration pour permettre des virements transfrontaliers en temps réel vers la région CEMAC.

0
826
Célébration de la quinzaine du Développement durable au Gabon du 27 au 14 décembre.
Le partenariat permettra le transfert instantané des fonds vers des comptes bancaires et des portefeuilles mobiles dans la zone CEMAC comprenant le Cameroun, la République du Congo, la République Gabonaise, la Guinée Equatoriale, la République Centrafricaine et le Tchad.
la plate-forme régionale de services bancaires en ligne d’Afriquele Switch monétique régional de l’Afrique Centrale et TerraPay), le premier répartiteur de paiements mobiles au monde, ont signé un accord de partenariat stratégique qui renforcera l’écosystème des transferts de fonds dans la région CEMAC. Le partenariat permettra le transfert instantané des fonds vers des comptes bancaires et des portefeuilles mobiles dans la zone CEMAC, qui comprend comprenant le Cameroun, la République du Congo, le Gabon la République Gabonaise, la Guinée équatoriale Equatoriale, la République Centrafricaine et le Tchad.

L’objectif du GIMAC est d’établir le cadre réglementaire et de sécurité ainsi que l’interopérabilité de la banque électronique entre ses membres (Banques, Trésors Publics, Etablissements Postaux et de Micro Finances, Emetteurs de Monnaie Électronique) dans la Communauté économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC). S’appuyant sur le service mondial de compensation et de règlement de TerraPay pour les portefeuilles mobiles, le partenariat permettra aux migrants du monde entier d’envoyer de l’argent vers des portefeuilles mobiles et des comptes bancaires mobiles, en temps réel vers l’Afrique Centrale, de manière plus rapide et pratique.

«La collaboration entre TerraPay et GIMAC fait partie de la stratégie à long terme de l’entreprise qui vise à permettre l’interopérabilité et la démocratisation des services financiers en Afrique. Notre partenariat devrait contribuer à la mise en œuvre des transferts d’argent pratiques rapides et peu coûteux moins cher vers la CEMAC et à accélérer la création d’un écosystème, afin d’offrir une valeur essentielle aux parties prenantes et aux consommateurs. Le principal objectif économique et social de notre partenariat est de fournir aux migrants de la région CEMAC un accès à des moyens de paiement peu coûteux, sécurisés et instantanés », déclare Ambar Sur, fondateur et PDG de TerraPay.

« La digitalisation des services de transferts est l’ultime étape vers l’amélioration de la fourniture ses services financiers. A travers ce partenariat, le GIMAC contribuera à la réduction des couts de transferts et  à l’amélioration de la qualité de vie des populations, ceci en adressant en instantané les flux reçus de la diaspora via TerraPay, vers les populations à travers les canaux d’acceptation des membres tels que les comptes bancaires, les comptes mobiles ou les comptes cartes prépayées.», affirme Monsieur Valentin MBOZO’O, DG du GIMAC.

TerraPay révolutionne la façon dont l’argent se déplace dans le monde entier. La société élabore actuellement un nouveau modèle qui passe par l’interconnexion des portefeuilles mobiles et des fournisseurs de services financiers numériques existants, tout en assumant l’entière responsabilité d’obtenir et/ou d’assurer le respect de toutes les exigences réglementaires pour la conduite des affaires.

Le GIMAC a pour objectif la vulgarisation de la monétique, l’amélioration du taux de bancarisation, l’inclusion financière à travers les produits prépayés et mobiles, la baisse des coûts des transactions en vue de rendre ce moyen de paiement accessible aux personnes à faibles revenus. A ce jour, le GIMAC compte 53 membres, dont 50 banques et 03 Etablissements de Micro Finance, 31 membres en production effective et plus d’une dizaine en cours d’intégration, 500 000 cartes GIMAC avec un réseau de 800 GAB et 450 TPE ainsi que 950 000 transactions traitées depuis 2015 pour un montant total de FCFA 54 milliards.Avec sa plateforme mobile interopérable, le GIMAC entend mettre en œuvre la convergence carte, mobile et transfert d’argent en zone CEMAC, en fédérant l’ensemble des systèmes de monnaies électroniques autorisées par la BEAC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here