Gabon/4ème édition du Festival du Film de Masuku, Nature et Environnement.

0
822

Le vendredi 8 décembre prochain les amoureux du cinéma assisteront à la quatrième édition du Festival de Masuku à travers l’image. Une occasion rare d’interroger la place de l’homme dans son cadre de vie. Patiemment sélectionnés, les films présentés à Franceville constituent un corpus ouvert à la curiosité et reflètent toutes les questions du moment.
Entièrement gratuit, ouvert à tous, pensé pour tous les publics, Masuku poursuit sa trajectoire à vocation éducative mais aussi divertissante. Il accueille tous les genres et tous les formats de films mais consacre une place « de cœur » aux images du continent.
Le concours généreux de plusieurs partenaires publics et privés, au premier rang desquels l’ANPN, l’IGIS, l’Institut français du Gabon, la SOBRAGA et YOKA, favorise l’ambition à la fois grande et modeste de ce festival unique.
Cet élan permet par ailleurs la venue de personnalités prestigieuses: L’invité d’honneur 2016, Gérard Le Chêne (Canada), le directeur du grand rendez-vous Vues d’Afrique à Montréal, également réalisateur du film de la soirée d’ouverture le jeudi 8 décembre au Mega-Mall.
La marraine 2016, Nadine Lamari (France), ancienne élève de la FEMIS, scénariste de films dont certains furent présentés à Cannes -Un certain regard/Semaine de la critique et à Locarno.
Et bien-sûr des producteurs, des auteurs, des explorateurs à la caméra, des ateliers pour les jeunes, des échanges entre professionnels.
Pour la clôture, le festival de Masuku bivouaque un soir à Libreville, le 13 décembre. Une belle soirée prévue avec l’Institut français du Gabon pour voir ou revoir des films, remettre le Prix du public et se retrouver.
Au programme ; 1 Les dinosaures du désert – Anis ABSI (primé aux Rencontres des réalisateurs tunisiens 2015) ; 2 La jeune fille et les typhons – Christoph SCHWAIGER (primé au CinemAmbiente Turin 2016) ; 3 Bagadji – Abraham FOFANA ; 4 Précieux – Guillaume TAMBELE (primé au Ficod Douala 2016) ; 5 Sensitive – Ut Barley SUGAR (primé au Corto di Donne Pozzuoli 2016) ; 6 Danse avec les dauphins – Stéphane GRANZOTTO (sélection FFC Nancy 2016) ; 7 Planète sable – Thierry BERROD : 8 Il ne leur manque que la parole – Alain d’AIX (primé au WordFest Houston 2002) ; 9 Okuta – Ayéman Aymar ESSE (primé aux Vues d’Afrique Montréal 2016) ; 10 Et maintenant nos terres – J. Le Net et B. POLLE (sélection AlimenTerre 2015) ; 11 Jean Gentil – L. GUZMAN & I. CARDENAS (sélection Mostra Venise 2010) ; 12 Kolwezi on Air – Idriss GABEL (sélection MMFF New York 2016).
Mebek

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here