Gabon/Setrag : Deuxième phase de sensibilisation aux abords du chemin de fer

0
341
Une vue de quelques agents avec des kits pour la sensibilisation

A la gare ferroviaire d’Owendo, les responsables de la société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG), ont procédé tout dernièrement au lancement de la campagne de sensibilisation sur la sécurité aux abords du chemin de fer dans sa phase deux, ceci pour la sécurité des riverains.

Démarrée en mai 2019 dernier à Booué dans la province de l’Ogooué-Ivindo, la campagne de sensibilisation sur la sécurité ferroviaire est un défi que la SETRAG filiale du groupe Eramet s’est lancé pour éviter des accidents. Le thème retenu est « je ne me mesure pas au train », cette opération rendu possible par la direction de développement durable touchera le tronçon de la gare d’Owendo jusqu’au pk 20+254 en passant par le passage à niveau de GSEZ à Nkok dans le deuxième arrondissement de la commune de Ntoum(Estuaire).

Pour la réussite de ladite caravane de sensibilisation, des équipes d’agents sensibilisateurs devront couvrir tout le linéaire qui a été scindé en trois sections dont le premier va de la gare d’Owendo-Virié jusqu’au passage à niveau de la Sogadel. La seconde section part de là au Km 12  et la troisième du Km 12 au Km 20+254.

L’équipe comprend près de 35 agents  sensibilisateurs et 05 encadreurs de la  Setrag qui vont sillonner  toutes les pistes clandestines, les domiciles et bien-sûr les passages à niveau. Pour appuyer cette caravane, des kits et des dépliants sont à distribuer pour la sensibilisation dans un rayon de 100 mètres aux abords du chemin de fer pour la première section et 200 mètres pour les autres sections.

Christian Magni, le directeur général de la Setrag, présent lors de cette cérémonie a salué les efforts consentis par l’entreprise qu’il dirige pour ce qui est de la sécurité. Il est revenu sur le contenu de la sensibilisation auprès des  habitants   des abords du chemin de fer. La sensibilisation sera axée autour de la vitesse du train, de sa charge et de la distance nécessaire pour qu’il s’immobilise.

Le directeur général de la Setrag n’a pas manqué annoncer dans son propos introductif, la construction d’une plateforme longue de 17 kilomètres sur le linéaire sus-défini par la direction de développement durable et de 15 passerelles dont 05 ont déjà été réalisées « tout ceci dans le but de doter aux riverains les moyens de se déplacer en toute sécurité aux abords du chemin de fer », a-t-il conclu.

L’initiative salutaire de la Setrag a été saluée par les riverains.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here