Gabon/PSD : A propos de “la provincialisation”, cheval de bataille de Pierre-Claver Maganga Moussavou.

0
163
Le président du PSD, Pierre-Claver Maganga Moussavou durant son allocution

Après avoir tenté 05 fois de se hisser à la présidence de la République gabonaise, PCMM se présente pour une sixième tentative pour la présidentielle de 2023, avec pour fer de lance, la provincialisation, son atout stratégique pour une nouvelle forme de gouvernance globale et locale.

En effet, la politique de développement volontaire sans précédent que préconise Pierre-Claver Maganga Moussavou à travers les différentes causeries engagées deux semaines durant dans le grand Libreville, est palpable à tous les niveaux au regard des réactions positives des populations. Car, la provincialisation est un mode de gouvernance locale, participative fondée essentiellement sur un aménagement du territoire qui tienne compte de tous les déterminants géographiques, les réalités historique, économique, culturelle et écologique etc.

Pour  PCMM, au plan politique et administratif, la provincialisation constitue une formule idéale de redistribution et de partage des biens au profit de tous les Gabonais. « Chaque Gabonais doit pouvoir jouir des richesses du Gabon », a-t-il déclaré lors de son congrès politique samedi  07 mai dernier où des centaines de personnes avaient effectué le déplacement pour l’écouter.

Au plan économique s’adossant sur une double planification, au plan central et au plan local, elle pourrait être une occasion favorable à un approfondissement de l’expérience de la décentralisation du système de partage des revenus économiques du pays qui reviennent à tous.

Une partie du public venu en masse

Avec 2 millions d’habitants vivants au Gabon, PCMM mettra à la disposition des Gabonais de la naissance jusqu’à la fin de sa vie 25000 francs CFA par mois, de plus, il prévoit les logements sociaux facturés à 10% du revenu familial pendant 10 ans, jusqu’à l’appropriation de la maison.

Un bon plan en effet qui pourrait accompagner le chef de l’Etat élu en 2023, dans sa nouvelle reforme en matière de développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here