Gabon : Paul Biyoghe Mba en mode réformateur.

0
1314
Paul Biyoghe Mba, le doyen politique de la province de l'Estuaire

Une crise comme celle du Covid-19 touche les Gabonais de manière immédiate, mais peut également faire ressortir des faiblesses plus profondes. Alors que la participation de Paul Biyoghe Mba à la prochaine élection présidentielle reste toujours en suspens, l’ancien Premier ministre pense qu’il faut absolument ouvrir son horizon.

L’élection présidentielle de 2023 arrivant, Paul Biyoghe Mba sait comment exercer son leadership, en tant que dirigeant, dire ce qu’il sait, mais aussi ce qu’il ne sait pas, et y revenir lorsque les choses évoluent et qu’il prend des décisions.  Le fonctionnement de l’ancien Premier ministre est moins hiérarchique, avec plus d’organisation en matière de projets. Il implique davantage ses collaborateurs, afin de ne pas les laisser dans un temps d’attente qui peut être source de stress.  C’est souvent une question de timing, car il faut parler au moment où c’est nécessaire.

Aussi, la campagne pour l’élection présidentielle doit être intégrée comme une possibilité qui peut arriver à tout instant. A chaque étape, il faut absolument faire de la croissance durable. Avoir une gouvernance de qualité et de confiance est la garantie d’une meilleure anticipation. L’ancien Premier ministre a fait monter de nouvelles générations dans les postes dirigeants. Certes, il y a cette volonté d’idéalisation, de mise en scène valorisante, parce que l’idéalisation de Paul Biyoghe Mba participe de la construction de la majesté politique gabonaise.

Paul Biyoghe Mba fait preuve de lucidité sur sa situation et celle des Gabonais. Voilà comment «l’idéologie du tribalisme» se répand et prospère petit à petit. Cette idéologie nous met sur une mauvaise pente: elle fragilise notre cohésion nationale et risque de nous entraîner dans des tensions ethniques et tribales préjudiciables au développement du Gabon. Tribalisme, un mot tabou, donc, il s’agit pour Paul Biyoghe Mba d’éclairer la politique des gens au pouvoir. Car, être d’accord ou en désaccord avec un leader politique n’a absolument rien à voir avec la tribu, l’ethnie ou la province d’origine de celui-ci. Il revient pour l’ancien Premier ministre d’y mettre un holà, en relayant l’ouvrage «Livre blanc pour la paix» : «Méditations et exhortations», un recueil de textes de 272 pages publié par l’Assemblée Nationale.

Finalement, ce qui fait la qualité de Paul Biyoghe Mba, c’est sa capacité à jongler entre les temps, que sont le court, le moyen et le long terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here