Gabon/Oyem:Le Budget Primitif de 2022 en équilibre de 1.003.871.095 FCFA

0
625
Une vue des conseillers lors de la session ordinaire.

Lors de cette session ordinaire du conseil municipal d’Oyem, comme le veut la loi organique n°15/96 du 6 juin 1996 relative à la décentralisation et selon l’arrêté n°002/22/PWN/CO/CAB.M, datant du 20 janvier 2022 et signé du Président du bureau du Conseil municipal d’Oyem, les Conseillers de la Ville, à l’instar de ceux du département du Woleu, se sont réunis en deux sessions ordinaires, le mardi 1er février 2022, pour examiner, en vue de leur adoption, le compte administratif et de gestion de l’exercice 2019 et budgétaire de 2022.

Un milliard trois millions huit cent soixante et onze mille quatre-vingt-quinze (1.003.871.095) Francs Cfa*, c’est le montant du budget à la hausse en recettes et en dépenses de la Commune d’Oyem contre un budget primitif 2021 initialement arrêté à 911.446.743 Francs Cfa soit un écart de 92.424.352 Francs Cfa.

Ce Budget Primitif (BP) 2022 dont les Conseillers municipaux ont délibéré par 29 voix pour, 03 voix contre et 06 abstentions, sa légère hausse reste consécutive au fruit du relèvement des ressources propres qui sont passées de 540.735.795 Francs Cfa à 635.567.236 Francs Cfa soit une hausse de 94.831.441 Francs Cfa.

Ajouté à cela, une subvention d’entretien et de ramassage d’ordures accordée par l’Etat central à notre collectivité au montant de 233.306.857 Francs Cfa. Mais, tout en appréciant ces efforts substantiels accordés par le Pouvoir central, l’on constatera, néanmoins, la perte de l’apport balance d’entrée pour le compte de cette exercice budgétaire de 2022.

Ainsi, il sied de souligner que, dans la détermination de l’équipe municipale actuelle, son Président Christian Abessolo Menguey et les membres de son bureau du Conseil municipal, ces derniers fixe le cap à augmenter ledit budget pour les années à venir et aussi restent-ils engagés à soulager les conditions de vie de leurs populations afin d’hisser Oyem au niveau des Villes modernes.

Il faut dire que, bien avant de voter ce BP 2022, les Conseillers issus des deux arrondissements ont examinés et arrêté le compte administratif et de gestion (CAG) de 2019 présenté par le Maire de la Ville.

Sur ce volet aux premières heures de la matinée, à l’entame de ces travaux et recadrant les uns et les autres, sur les points précis retenus pour l’ordre du jour de ladite réunion, en présentiel avec tous ses collègues Conseillers, de tout bord politique (majorité et opposition) et même des indépendants, le Maire Central, Christian Abessole Menguey, président de séance et ses dix autres membres du bureau du Conseil, recueilleront, l’esprit critique dans la construction, la convenance et la positive attitude de leurs pairs l’adoption dudit CAG 2019 et ce, à une majorité écrasante.

De ce fait, ce énième quitus accordé par les élus municipaux, pour le CAG 2019 et le BP 2022, au bureau actuel, favorisera la poursuite de l’exécution de certains et de procéder au lancement d’autres projets communaux retenus dans les délibérations 2022 qui leurs ont été soumises sur la table de réflexion.

Sur ce, sur les quatre délibérations de projets mis en examen pour cet exercice budgétaire de l’année en cours, seules trois d’entre elles auront donc obtenues leurs validations par nos Conseillers municipaux qui siégeaient dans une atmosphère chaleureuse.

Il s’agit de deux délibérations qui se feront par appel d’offre public, selon les dispositions règlementaires du Code des Marchés Publics en République Gabonaise, à savoir : Celle autorisant le Maire à acquérir 300 lampadaires solaires dont 150 par Arrondissement pour l’éclairage public de la Ville d’Oyem ; Et celle autorisant le Maire à curer et à réhabiliter les ouvrages de drainages des eaux fluviales ; Quant à la troisième délibération, celle-ci, autorise le Maire à créer et à mettre en place des Centres Agricoles Municipaux (CAM) dans la Commune.

A noter que ces travaux qui se sont déroulés le mardi dernier, de 10h30 à 18h05, dans la salle habituelle de Conseils municipaux, l’on retiendra que, sur les 39 Conseillers que comptent les deux arrondissements d’Oyem, seuls 31 Conseillers de la Ville ont répondu présents, 8 par procurations et un seul absent a été mentionné.

Toutefois, nos Conseillers qui se sont planchés sur le CAG 2019, le BP 2022 et le programme d’investissement pluriannuel de la Ville, ces derniers devront dans un avenir proche s’exprimés sur la quatrième délibération ajournée et relative à la réhabilitation de la place de l’indépendance d’Oyem. Car cet espace urbain et mythique mériterait d’être plus attractive, belle et commode mais et surtout rentable pour notre Municipalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here