Gabon/Ogooué-Maritime : ville morte sur toute l’étendue de la province.

0
173
Une vue d'une rue de Port-Gentil.

Les leaders syndicaux interprofessionnels de l’Ogooué Maritime regroupés au sein de la Coordination provinciale de régulation de l’action syndicale, ont pris à l’unanimité au cours de leur Assemblée général du 6 novembre dernier, une résolution invitant les populations à une ville morte d’avertissement de trois jours du 24 au 26 novembre 2021 de 4h59 minutes à 20h59 minutes sur toute l’étendue de la province.

En effet, cette résolution a pour objectif de contester les mesures impopulaires du gouvernement qui rendent d’une part, le vaccin contre la pandémie du Coronavirus obligatoire et d’autre part, contre les contrôles intempestifs opérés par les agents des forces de sécurité et de défense à savoir : police-gendarmerie-armée, transformant ces prétendus contrôles en racket organisés à ciel ouvert.

Par conséquent, pour la réussite de ce mouvement, les leaders syndicaux invitent l’ensemble des populations à rester chez elles pendant trois jours pour marquer leur mécontentement sur la mesure gouvernementale rendant la vaccination obligatoire à partir du 15 décembre 2021 d’une part, et pour stopper les rackets entretenus et opérés par les agents des forces de sécurité et de défense sur l’ensemble de la province d’autre part.

Aussi, les leaders syndicaux déclinent toute responsabilité sur les différents actes de vandalismes qui pourraient etre perpétrés par les badauds. Car, l’appel à la désobéissance civile commande que chaque citoyen reste chez soi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here