Gabon/Musée National : Réunion du comité de pilotage FSPI MUSEOGAB.

0
704
Les deux parties durant la réunion

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, du Transfert de technologies, de  la Culture et des Arts, Patrick MOUGUIAMA DAOUDA et l’Ambassadeur de France au Gabon , Alexis LAMEK, ont coprésidé le mardi 21 juin, au Musée National des Arts, Rites et Traditions du Gabon, le second comité de pilotage du projet #FSPI #MUSEOGAB. 

Co-financé à hauteur de 552 316 728 FCFA (842 000 €), ce projet permet depuis 2021 d’accompagner la nouvelle politique muséale souhaitée par le Gabon.

Cette rencontre, s’est tenue en présence du Professeur Mesmin Noël SOUMAHO, Recteur de l’Université Omar Bongo, de Wilfried NGUEMA, Conseiller spécial de la Présidence de la République et Chef du Département « culture, sports et loisirs », ainsi que d’une dizaine d’experts du secteur patrimonial.

A cinq mois de la fin du projet, le comité de pilotage a dressé un premier bilan des activités de ce projet tout en rappelant les perspectives pour le second semestre 2022 et l’année 2023.

Ce projet met en synergie des institutions muséales gabonaises et françaises en premier lieu desquelles, le musée national du Gabon et l’Université Omar Bongo, pour la partie gabonaise, le Muséum national d’histoire naturelle de Paris et l’Institut National du Patrimoine pour la partie française.

Au bilan des 12 premiers mois du projet FSPI MUSEOGAB, il est à souligner :

335 heures de formation délivrées aux agents du Musée National des Arts, Rites et Traditions, dans les différentes spécialités muséales ;

2 responsables des collections du musée national formées ou en cours de formation à l’Institut National du Patrimoine à Paris (formation longue de 18 mois) pour devenir les premières conservatrices du patrimoine au Gabon ;

2 nouveaux masters professionnels patrimoine et muséologie ouverts à l’UOB,

4 chantiers-école réalisés dans les secteurs de la médiation culturelle, de la scénographie, de la conservation et de la restauration ;

1 exposition inaugurée et visible jusqu’à la fin du mois de juin au musée national, sur les vanneries gabonaises ;

1 projet pédagogique de sensibilisation au patrimoine ayant touchés plus de 600 collégiens et lycéens ;

1 exposition itinérante sur les masques gabonais qui, dans le cadre du programme « Le musée se déplace », a déjà touché plus de 700 élèves de primaire et de maternelle sur Libreville et qui se poursuivra en région à la rentrée 2022 ;

1 projet scientifique et culturel (projet d’établissement) du musée national finalisé,

1 étude de préfiguration des antennes régionales réalisée.

Les perspectives pour 2022 et 2023 amèneront les différents partenaires à renforcer leur collaboration avec les institutions patrimoniales françaises en vue de favoriser leurs projets de coopération scientifique et culturelle et in fine la circulation des biens culturels.

Pour rappel, le projet MUSEOGAB se décline à travers trois composantes :

Un appui à l’encadrement législatif et réglementaire du musée national et au renforcement des capacités de ses agents, dans le but d’offrir des conditions d’accueil optimales aux collections ;

Des actions visant à développer les pratiques muséales des Gabonais, notamment les jeunes.

Ces actions s’accompagnent d’un appui à la formation de haut niveau de jeunes professionnels du patrimoine en capacité de porter la voix du Gabon sur la scène internationale ;

De l’assistance technique à destination de projets favorisant la circulation des œuvres et valorisant le concept de « patrimoine partagé ».

Ce projet, élaboré sous l’impulsion du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, du Transfert de technologies, de la Culture et des Arts et de l’Ambassade de France au Gabon, en partenariat avec le Musée National des Arts, Rites et Traditions, est financé par le Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères à hauteur de 342 410 133 FCFA (522 000 €), sur deux ans, dont 101 935 890 FCFA (155 400 €) au titre de l’année 2021 et 240 474 243 FCFA (366 600€) au titre de l’année 2022.

Il bénéficie également du co-financement de l’Etat gabonais à hauteur de 137 751 203 FCFA (210 000 €), auquel s’ajoute un soutien de 72 155 392 FCFA (110 000 €) de l’Agence française de développement (AFD).

Eric Lionel MINKOUGHE, Communication extérieure du musée national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here