Gabon/Mairie de Libreville/Remise d’Actes de naissance : Des enfants apatrides désormais des citoyens à part entière.

0
298
Vue d'un acte de naissance

Considéré jusque-là comme des sans-papiers, des milliers d’enfants apatrides ont reçu ce mardi 10 mai à l’occasion d’une cérémonie officielle à l’hôtel de ville de Libreville leurs Actes de naissance. La joie de recevoir le précieux document était perceptible sur le visage des enfants. C’était en présence du Maire de la capitale, du ministre de la Santé et des affaires sociales, du représentant résident de l’UNICEF au Gabon et du gouverneur de la province de l’Estuaire.

Pour l’édile de la commune de Libreville, très contente de recevoir ces enfants dont la vie va désormais prendre un tournant décisif avec cet acte de naissance après avoir souhaité la bienvenue à l’assistance composée des parents et des organisations.

« Cette opération de recensement de ses enfants a débuté en 2O15, et depuis 2019, les services d’état-civil de la Mairie de la commune de Libreville procèdent aux transcriptions des jugements supplétifs qu’ils reçoivent. Aujourd’hui, les résultats ont montré que cela a permis d’enregistrer et de traiter de milliers de cas » a déclaré Christine Mba Ndoutume épouse Mihindou.

Le gouvernement gabonais représenté par le ministre de la Santé et des affaires sociales, Dr Guy Patrick Obiang, ne ménagera aucun effort pour faire en sorte que chaque enfant où qu’il soit ait une pièce d’état-civil grâce à la volonté manifeste du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Le partenaire technique qu’est l’UNICEF à travers son représentant résident au Gabon M. Donatien KAMECO, va reconnaître les efforts du pays dans ce domaine « c’est pour moi le lieu de saluer une fois de plus l’engagement du gouvernement gabonais, notamment le ministre de la Justice qui a déployé tout son savoir-faire avec l’ensemble de ses techniciens pour que ces enfants aient un acte de naissance ».

La remise des actes de naissance qui donne droit directement à la carte CNAMGS aux enfants et aux adolescents va permettre à certains d’emprunter le chemin de l’école et d’autres de poursuivre la voie de la formation professionnelle, vu que ces derniers sont désormais considérés comme des citoyens.

Le travail d’enrôlement des enfants sans acte de naissance est prévu se poursuivre sur le territoire national pour répondre au slogan « pour chaque enfant un acte de naissance ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here